Le soltice d'été ou le jour le plus long, rites et traditions en Corse aussi

© Dominique Lameta
© Dominique Lameta

Cette année, le solstice d’été a lieu ce dimanche à 16H38. Ce sont les chiffres fournis par l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides. C'est le jour le plus long de l’année dans l'hémisphère nord. Conséquence, dès aujourd'hui, les jours vont raccourcir ! 

Par Michèle Mignot

Ce jour le plus long -le solstice de juin marque le moment où le soleil se lève le plus tôt et se couche le plus tard- est célébré dans l'Europe entière. Les célébrations du solstice d'été sur le site préhistorique de Stonehenge, dans le sud de l'Angleterre, ont réuni dans la nuit de samedi à dimanche quelque 23.000 personnes, néo-druides, adorateurs du soleil, familles et autres fêtards. Cette tradition remonte vraisemblablement à l'âge du bronze.

Selon Pline, quand Jules César introduit le calendrier julien en 46 avant Jésus Christ, il a placé les équinoxes et les solstices les 25 mars, 24 juin, 24 septembre et 25 décembre. La date du 24 juin a été gardée traditionnellement pour célébrer le solstice, et a été christianisée sous le nom de "Saint-Jean".

En Corse d'ailleurs, terre riche d'un grand nombre de croyances païennes, la Saint Jean est fêtée le 24 juin. Dans certains territoires de l'île, c'est l'une des nuits de passation du rituel de l'occhju. C'était le cas à Cuttoli au siècle dernier. Les traditionnels feux étaient également allumé en ce solstice d'été.

Les feux du solstice d'été, christianisés plus tard sous le terme de feux de la San Ghjuvanni (Saint-Jean), réunissaient tout le village. Des jeunes gens et jeunes filles, les « compères et commères » (cumpare e cumare) dansaient en cercle, main dans la main, autour du feu et faisaient un serment de protection mutuelle. C'est également à cette période de l'année que la frontière entre le monde des vivants et celui des morts est particulièrement ténue. Sampieru.

En savoir plus sur La tradition du solstice en Corse.

Sur le même sujet

Les + Lus