Ligue 1 : Nice patine à Bastia

Nice a repris la tête de la Ligue 1 à Bastia (1-1), mais ce troisième match nul consécutif est un coup de frein, surtout après avoir joué à onze contre dix pendant 25 minutes, vendredi pour la 21e journée.

© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Le GYM fait du surplace.  Grâce à sa recrue du mercato, Prince Oniangué (15), Bastia a vite ouvert le score, puis a tenu le résultat en fin de match grâce à son gardien Jean-Louis Leca, quand Nice, qui avait égalisé par Arnaud Souquet (33), poussait pour gagner.

Carton rouge

Le nouveau carton rouge du capitaine Yannick Cahuzac (64), pour avertissements en huit minutes, avait pourtant ouvert la voie aux Niçois. Mais le poids des absences (Belhanda, Seri, Baysse, Cardinale, Eysseric...) et la pression du leader deviennent lourds...

Les Corses ont encore pris un point à leurs grands rivaux, sur le même score qu'à l'aller. Ce point leur donne une petite longueur d'avance sur le barragiste Angers, qui joue à Saint-Étienne dimanche.

Une longueur d'avance

L'ambiance a été chaude comme toujours entre ces deux grands rivaux. Mario Balotelli s'est fait insulter en italien, et le bus niçois a été caillassé à son arrivé à Furiani. Mais sur le terrain, on a vu plus de football. Dès les premières secondes, une mauvaise relance niçoise se transformait en superbe opportunité pour Gaël Danic, contré par le gardien Walter Benitez, avant de rater complètement sa reprise.

Puis le néo-bastiais Prince Oniangué a peaufiné son intégration d'un tir croisé à ras de terre côté droit. Arnaud Souquet, un des Niçois en forme, qui a gagné sa place avec les nombreuses absences qui frappent le GYM mais ne la lâchera pas facilement, a égalisé d'une tête de buteur sur corner.
 
L'absence d'Enzo Crivelli et d'Allan Saint-Maximin a peut-être empêché le SC Bastia de porter l'estocade. Ensuite les Corse ont joué groupé pour gêner le collectif niçois, peu dangereux finalement malgré la possession de balle.

La star Balotelli a eu une belle occasion de doubler la mise pour les aiglons (41), et s'est vu refuser un but car il était hors-jeu (81). Une minute plus tard
Souquet a envoyé au-dessus de la barre sa balle de doublé. Sadio Diallo, bien lancé par Gaël Danic, a eu la seule belle opportunité corse de la seconde période (48). Le déséquilibre s'est accentué à la 64e minute, quand les Bastiais se sont retrouvés à dix, mais les Niçois n'ont pas su en profiter.
L1: le bus des Niçois caillassé à son arrivée à Furiani
Le bus des joueurs de l'OGC Nice a été caillassé par des supporters bastiais vendredi soir à leur arrivée à Furiani (Haute-Corse, a-t-on appris auprès de la police. Selon les premiers éléments de l'enquête, deux vitres de l'autocar transportant l'équipe de l'OGCN ont été brisées par des jets d'objets, qui n'ont pas fait de blessé, lors du transfèrement des Azuréens vers le stade Armand Cesari. Une enquête a été ouverte par la DDSP.

"Les Aiglons sont bien arrivés à Furiani. Leur bus, un peu moins...", pouvait-on lire vendredi soir sur le compte twitter de l'OGC Nice, qui diffuse deux photos du bus vandalisé.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sc bastia football sport