Le maire de Toulouse s’oppose au projet d’incinération de 20 000 tonnes de déchets venus de Corse 

© PAscal Pochard-Casabianca / AFP
© PAscal Pochard-Casabianca / AFP

Dans une lettre rendue publique mercredi 13 février, le maire de Toulouse, Jean-Luc Moundenc, s’oppose au projet d’incinération de 20 000 tonnes de déchets venus de Corse. Pour se réaliser un tel projet nécessite un arrêté dérogatoire de la part du préfet. 

Par France 3 Corse ViaStella

Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moundenc, ne veut pas que 20 000 tonnes de déchets venus de Corse soient incinérer sur sa commune. 

C’est dans une lettre, rendue publique le 13 février dernier, qu’il a fait part de son opposition indique La Dépêche
 

Arrêté dérogatoire nécessaire 


Car l’entreprise Veolia qui exploite l’incinérateur du Mirail fait partie des sites candidats au traitement des déchets qui ne peuvent être fait dans l’île faute d’équipement. Mais pour qu’un tel projet se réalise, un arrêté dérogatoire du préfet est nécessaire

Dans cette lettre, le maire de Toulouse rappelle que l’arrêté préfectoral n’autorise pas une telle incinération. Et si cette dernière est accordée, Jean-Luc Moundec ne la voit que de « courte durée ». 

Il y a un mois, les écologistes de la ville s’étaient publiquement opposés à ce projet. 


 

Sur le même sujet

Les + Lus