Manifestations du 5 octobre : plusieurs centaines de personnes mobilisées à Ajaccio et Bastia

Ce mardi 5 octobre, la majorité des organisations syndicales et étudiantes ont appelé à la grève et à la manifestation. Le but : remettre les questions sociales au cœur du débat. En Corse, deux cortèges ont été organisés à Ajaccio et Bastia.

Ils exigent des "réponses urgentes". Ce mardi 5 octobre, plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Bastia et Ajaccio à l'appel national à la grève et à la mobilisation des syndicats CGT, FO, Solidaires, FSU et d'organisations étudiantes.

Au centre des revendications : la défense des salaires et des emplois et contre les réformes des retraites et de l'assurance-chômage. "Nous pensons que le gouvernement n'a pas arrêté son entreprise de casse de nos « conquis » sociaux et ces gens-là remettent aujourd'hui en cause le droit à la retraite, d'une façon de vivre dignement et de profiter de notre retraite, puisque l'on recule l'âge de la retraite et on s'avance vers la moyenne dite 'des Français en bonne santé' soit autour de 72 ans", déplore Charles Casabianca, secrétaire départemental CGT 2B.

"La meilleure façon de lutter, c'est d'être ensemble"

À quelques mois de l'élection présidentielle, les manifestants sont unanimes, la mobilisation ne doit pas faiblir. "Il est important que l'on se mobilise et que l'on se retrouve enfin. Il faut dire que la crise Covid a individualisé les choses et pour nous la meilleure façon de lutter, c'est d'être ensemble", estime Fabien Mineo, instituteur et membre du syndicat FSU.

200 manifestations ont été recensées sur l'ensemble du territoire national.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social économie social