Ouverture d’un diplôme d’État de musique et de chants traditionnels de Corse et de Méditerranée

À partir de septembre prochain, les étudiants pourront suivre un cursus diplômant de professeur de musique et chants traditionnels de Corse et de Méditerranée. La formation sera pilotée par l'Université de Corse et l’Institut d’enseignement supérieur de la musique d'Aix-en Provence.

Il y a un an, Mariane Valentini et Lisandra Medori foulait, avec l’archetti bastiacci, la prestigieuse scène de l’Olympia en première partie d’I Muvrini. Élèves du conservatoire Henri Tomasi, elles se présenteront en juillet prochain au concours d’entrée du tout nouveau diplôme d’État de musique et de chants traditionnels de Corse et de Méditerranée.  

« Je n’ai pas encore de projet professionnel très précis. Peut-être donné des cours et après intégrer des groupes, faire des animations, mais rester dans le monde de la musique, du partage et pourquoi pas de l’enseignement et de la recherche. Je ne sais pas encore », sourit Mariane Valentini. 
Lisandra Medori, elle, attendait la création de ce diplôme depuis longtemps. « C’était nécessaire surtout en Corse, vu l’importance qu’a pris la musique. Elle est devenue un métier sans forcément de formations au préalable. Donc qu’il y ait vraiment une formation avec un bagage derrière, je trouve ça important. »

durée de la vidéo : 00h02mn25s
C.FERRER ; F.ROMBALDI ©France Télévisions

Recruter de nouveaux professeurs

La formation se déroulera en partenariat entre l’Université de Corse et l’IESM, l’Institut d’enseignement supérieur de la musique d’Aix-en-Provence. Mais c’est bien le conservatoire Henri Tomasi qui est à l’origine du projet. « En tant qu’établissement d’enseignement formation artistique, nous sommes en manque de ressources. Nous cherchons toujours des professeurs pour intervenir dans les écoles, pour intervenir auprès de nos jeunes et dans trois ans, ce DE nous permettra d’avoir des ressources à recruter », explique Jennifer Lanfranchi Gamet Rossi, directrice du conservatoire Henri Tomasi.

La formation comportera une partie théorique, enseignée par l’université, à travers des cours, notamment, d’ethnomusicologie, d’anthropologie, de langue corse. Elle comprend également un volet pratique avec des cours d’instruments ou encore des cours de chants.   

Le conservatoire organisera un stage en mars pour préparer les élèves au concours d’entrée. Le diplôme d’Etat doublé d’un diplôme universitaire se déroulera sur trois années. Une quinzaine d’étudiants intégrera ainsi la première promotion.