Pattu per a Ghjuventu : un plan de 205 actions proposées par la jeunesse, pour la jeunesse

Vendredi, l'Assemblée de Corse a voté à l'unanimité le Pattu per a Ghjuventù. Ce plan d'actions doté de 86 millions d'euros, instauré par la collectivité de Corse en consertation permanente avec la jeunesse, vise à répondre au mieux aux besoins des 11-30 ans. 
Vendredi, l'Assemblée de Corse a voté à l'unanimité le Pattu per a Ghjuventu. Ce plan d'actions, doté de 86 millions d'euros, a été construit directement avec la jeunesse insulaire.
Vendredi, l'Assemblée de Corse a voté à l'unanimité le Pattu per a Ghjuventu. Ce plan d'actions, doté de 86 millions d'euros, a été construit directement avec la jeunesse insulaire. © Cullettività di Corsica / Twitter
"Faire que la Corse dont rêve la jeunesse aujourd'hui, devienne la Corse de demain." C'est en ces termes que Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse, résume les objectifs du Pattu per a ghjuventu. 

Le document, adopté à l'unanimité par l'Assemblée de Corse vendredi, est le résultat de deux ans et demi de travail et de la consultation de 2.000 jeunes. 

Il mise sur une meilleure adaptation de l'action publique aux besoins des jeunes de 11 à 30 ans. "Ce document pose les fondations d'une politique transversale, car il implique l'ensemble des champs d'action de la collectivité de Corse comme l'éducation, la santé, les transports", précise Lauda Guidicelli, conseillère exécutive en charge de la jeunesse, des sports et de l'égalité femmes-hommes.

86 millions d'euros de budget

Doté d'un budget de 86 millions d'euros, le Pattu per a ghjuventu compte 205 actions établies sur les propositions de jeunes insulaires notamment lors des Assises de la jeunesse en novembre 2019.  "Ce document est une chance pour tous les jeunes de s'exprimer et d'être source de proposition. C'est une grosse avancée au niveau de la démocratie participative. C'est un exemple à suivre pour tout le monde", s'est félicité Samir Becherigui, membre du comité citoyen Parolla di a ghjuventu. 

Certains dispositifs déjà en place

Des mesures sont d'ores et déjà en place. Ainsi, pour répondre aux difficultés de mobilité, le dispositif "Prima Strada" a été élaboré. Il offre une aide de 500 euros maximum aux 15-25 ans pour passer le permis B ou A1. 

Autre exemple : le développement du site corsica orientazione. Le site réunit toutes les formations accessibles dans l'île ainsi que des témoignages. "Pour être dans le concret", note Lauda Guidicelli. 

Le Pattu per a ghjuventu s'échelonne sur cinq ans et est évolutif afin de répondre au mieux aux besoins de la jeunesse insulaires. La seconde édition des Assises de la jeunesse se tiendra le 10 décembre prochain. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeunesse société famille politique