PHOTOS. Des aurores boréales dans le ciel de Corse

Des aurores boréales ont été observées en Corse, vendredi 10 mai. À l'origine de cet évènement, une tempête solaire "extrême" qui frappe la Terre. Le phénomène devrait se poursuivre durant le week-end.

Des aurores boréales dans le ciel de Corse.

Les images, hautes en couleurs, ont été largement relayées sur les réseaux sociaux.

Des photographies d'autant plus impressionnantes que les aurores boréales sont habituellement observables dans les régions du Nord, proches des pôles magnétiques.

Tempête solaire "extrême"

Si cette fois le phénomène se produit bien plus au sud, c'est en raison d’une tempête solaire "extrême".

Celle-ci a commencé à frapper la Terre vendredi 10 mai au soir, comme l'avait annoncé l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA).

Un évènement d'une telle intensité ne s'était pas produit depuis vingt ans.

Cette tempête géomagnétique de niveau 5, soit le niveau maximum sur l'échelle utilisée, est provoquée par l'arrivée sur Terre d'une série d'éjections de masse coronale en provenance du Soleil.

Il s'agit "d'explosions de particules énergétiques et de champs magnétiques partant du soleil", a expliqué lors d'une conférence de presse vendredi Shawn Dahl, du Centre de prévision de la météo spatiale (SWPC), rattaché à NOAA.

Ces éjections de masse coronale - dont au moins sept dirigées vers la Terre ont été observées - proviennent d'une tâche solaire faisant environ 17 fois le diamètre de la Terre. Elles se déplacent à plusieurs centaines de kilomètres par seconde.

Perturbations

Le dernier événement de niveau 5 remonte à octobre 2003. L'épisode avait été surnommé "les tempêtes d'Halloween". À l’époque, des coupures de courant étaient survenues en Suède et des transformateurs avaient été endommagés en Afrique du Sud.

Cette fois encore, des perturbations sur les réseaux électriques et de communications pourraient se produire. "Les GPS, réseaux électriques, vaisseaux spatiaux, la navigation des satellites et d'autres technologies peuvent être affectés", a précisé l'agence américaine.

Pic d'activité

Le Soleil est actuellement proche de son pic d'activité, selon un cycle qui revient tous les 11 ans.

La tempête devrait se poursuivre durant le week-end, avec l'arrivée d'éjections de masse coronale supplémentaires, prévoit NOAA.

De nouvelles aurores boréales pourraient donc apparaître. À noter toutefois pour celles et ceux qui souhaiteraient les observer : à l’œil nu, leurs couleurs apparaissent souvent bien moins intenses que sur les photographies, réalisées avec des réglages spécifiques.