Portrait d’agriculteurs : Angelica et Richard, viticulteurs à Casaglione

Lancé en 2015, le Domaine de Tremica commence à s'imposer dans le paysage viticole insulaire. Perché à plus de 300 mètres d'altitude, le vignoble dispose d'un emplacement géographique privilégié. Angelica et Richard, couple de jeunes vignerons à la tête de l'exploitation racontent. 

Le domaine de Tremica est né en 2015.
Le domaine de Tremica est né en 2015. © Marion Fiamma/FTV

Une évidence. Lorsqu'Angelica et Richard se rencontrent, ils partagent le même rêve. "On avait la même passion, la même envie de planter, de voir notre vigne grandir et de produire un vin issu de ces vignes", se souvient la vigneronne. 

Le couple se lance dans l'aventure en 2015. Aidés de leurs familles, ils plantent cinq hectares de cépages, exclusivement corses, à la main. Naît le Domaine de Tremica.

Ce nom tire son origine de l'emplacement d'une de ses parcelles. "Elle est située en plein milieu du site archéologique de Tremica", précise Richard. 

Portrait d’agriculteurs : Angelica et Richard, viticulteurs à Casaglione

Juchée à plus de 300 mètres d'altitude, la zone permet de faire gagner au vin sa particularité. "En pleine journée, les vents marins assèchent la vigne, qui permettent une bonne maturation des raisins. Et la nuit, comme on est à la limite avec la vallée du Cruzinu ça va nous apporter des vents de terre, porteurs de fraîcheur et d'humidité. Ces deux vents vont faire qu'on va avoir une maturation relativement longue et qu'on va pouvoir pousser les vins très loin sur les maturités et en même temps garder beaucoup de fraîcheur sur nos vins", détaille le vigneron. 

Vinification dans des jarres en terre cuite

Œnologue de formation, Angelica maîtrise, en plus du goût et des arômes les principes d'élevage et de vinification. Des techniques qu'elle applique avec quelques spécificités. "On a la particularité de travailler avec des jarres. Ce sont des jarres de terre cuite, de petite contenance, que l'on utilise sur les rouges et sur les blancs. Ils sont tous façonnés à la main, ils ont tous des formes différentes, ce qui apporte aussi de la complexité. Car un même vin aura des particularités différentes en fonction de la jarre dans laquelle il aura été mis", sourit Angelica. 

L'exigence et la persévérance du couple de jeunes vignerons leur permettent d'agrandir petit à petit le domaine. Ils viennent de planter de nouveaux pieds de vigne. "On le retrouvera en bouteille d'ici six ou sept ans", lance Richard. 

Le couple ne compte cependant pas s'arrêter là. En seulement 5 ans d'existence, le domaine de Tremica commence à s'imposer sérieusement dans le paysage viticole insulaire. 

 

Quels sont les visages de l’agriculture d’aujourd’hui ? Pour les découvrir, cliquez sur un point, zoomez sur le territoire qui vous intéresse ou chercher la commune de votre choix avec la petite loupe. Bonnes balades au cœur du monde paysan.


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie portrait culture