Présence du moustique tigre, la Corse classée en rouge

La Corse-du-Sud et la Haute-Corse font partie des 57 départements où le moustique tigre est présent et actif en 2020. La région vient d’être classée en rouge par un site de vigilance dédié. Au fil des années, la présence de cet insecte est de plus en plus importante en France.
La Corse-du-Sud et la Haute-Corse font partie des 57 départements français classés rouge.
La Corse-du-Sud et la Haute-Corse font partie des 57 départements français classés rouge. © PHOTOPQR/LEMIDILIBRE/MAXPPP
Le moustique tigre est présent et actif en Corse. La région vient d’être placée en rouge par le site vigilance-moustiques.com qui établit chaque année une carte référençant l’implantation de cet insecte en France.

La Haute-Corse et la Corse-du-Sud font partie des 57 départements recensés où le moustique tigre est actif, soit plus de la moitié du territoire national pour l’année 2020. Ce sont six départements de plus que l’année dernière.

 
La Corse-du-Sud et la Haute-Corse font partie des 57 départements français classés rouge.
La Corse-du-Sud et la Haute-Corse font partie des 57 départements français classés rouge. © Vigilances-moustique.com

 

Les risques

Lorsque le moustique pique, il prélève le sang de d’une personne, mais aussi d’éventuels virus ou parasites susceptibles de l’infecter lui-même. Lorsqu’il pique quelqu’un d’autre, le moustique contaminé va alors recracher des virus ou parasites qui peuvent contaminer à son tour la personne piquée.

Si la piqure du moustique tigre est, le plus souvent, bénigne, elle peut parfois être vectrice de maladies comme le la dengue, le chikungunya ou le zika.
 

Comment se prémunir ?

Pour éviter la multiplication des moustiques dans son habitation quelques gestes simples peuvent être mis en place : évacuer l’eau qui s’accumule dans les gouttières ; vérifier que les conduits d’eau ne sont pas obstrués ; se débarrasser de tout objet qui pourrait retenir de l’eau dans l’environnement extérieur ; défricher et nettoyer régulièrement les terrains inoccupés ; veiller à ce qu’il n’y ait pas de rétention d’eau dans les assiettes sous les pots aux fleurs.

Afin d’aider le site à mettre à jour ses données, une application mobile a été lancée : IMoustique. Elle permet de signaler la présence de l’insecte dans une zone visitée.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moustique tigre santé société