• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Prêtre assassiné : La communion des musulmans et des catholiques de Corse

Rassemblement oecuménique en Corse à la mémoire du prêtre assassiné
Intervenants : Père Louis elRahi, prêtre de la paroisse de Saint-Pierre-Saint-Paul, Youssef Chaabi, représentant tunisien de l'association Bien vivre ensemble - France 3 Corse ViaStella - Marie-Charlotte Roupie, Franck Rombaldi

La communauté musulmane était invitée à célébrer la messe dominicale aux côtés des catholiques, le 31 juillet, à la mémoire du prêtre assassiné à Saint-Etienne-du-Rouvray. 

Par Maité Hellio

Dimanche 31 juillet, les musulmans se sont assis aux côtés des fidèles catholiques sur les bancs des églises de France. Des rassemblements à la mémoire de Jacques Hamel, le prêtre assassiné par deux djihadistes il y a cinq jours, alors qu’il célébrait l’office dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen.

Au presbytère de Porto-Vecchio, à Saint-Pierre-Saint-Paul d'Ajaccio, à Notre-Dame-de Lourdes de Bastia, et dans de nombreuses paroisses de l'île, les musulmans de Corse ont tenu à témoigner leur soutien à la communauté catholique en assistant à la messe dominicale. Un mot d’ordre présidait à ce rassemblement œcuménique : la fraternité contre la barbarie.

"A nous de protéger ce monde"

A Saint-Pierre-Saint-Paul, une dizaine de musulmans se sont mêlés aux catholiques pour condamner les actes inhumains et incompréhensibles commis par les combattants de Daech.

"Un musulman n'a rien à voir avec ça. Un musulman dit 'si tu tues une personne, c'est comme si tu tuais l'humanité toute entière'"", s'indigne Saliha Boutellis-Davoli, représentante de la mosquée de Mezzavia.

Le prêtre de la paroisse de Saint-Pierre-Saint-Paul, Louis el Rahi a conclu son sermon en clamant en arabe "Bienvenue à vous".

Nous ne croyons pas au même Dieu dans la mesure où nous avons une vision différente de ce Dieu. Mais c'est le même créateur qui nous a mis sur cette terre. A nous maintenant de vivre ensemble, de protéger ce monde", insiste l'homme de foi.


L'imam de Mezzavia a également pris part à cette prière commune.


Construire une communauté de destin

En Corse, le nombre de musulmans est estimé à 50 000. Une population que l’Association Populaire des Tunisiens en Corse(APTC) souhaite mobiliser pour construire une "communauté de destin". En réponse au communiqué du FLNC, l’association avait en effet publié un texte appelant à l'unité et à la réconciliation.

Aujourd’hui plus que jamais nous avons le devoir de rechercher la capacité à faire que ce peuple petit par le nombre, soit grand sur le projet de vie commun."


Un projet louable mais dont la gestation sera sans nul doute longue. Dans une tribune publiée le 31 juillet dans le Journal du Dimanche (JDD), plusieurs personnalités musulmanes se disent "concernées par l’impuissance de l’organisation actuelle de l’islam de France, qui n’a aucune prise sur les événements".

Sur le même sujet

Serra-di-Ferro : première édition du festival L’Aria di a Sarra

Les + Lus