Rural : France Services, une bonne nouvelle pour les Corses ?

Publié le
Écrit par Stéphane Poli .

Une nouvelle maison France services a été inaugurée à Sainte-Marie Siché. C'est le 32 ème espace mis en service sur le territoire insulaire. Une bonne chose selon les élus du rural. Mais un risque de voir remplacer les institutions classiques.

Ce lundi 3 octobre, une nouvelle maison France Services a ouvert ses portes, à Sainte-Marie Siché, commune de 460 habitants. 

C'est le 32 ème espace de ce type entré en service en Corse en 3 ans. Il s'agit d'un dispositif national lancé par le gouvernement en 2019.

Le principe : un local communal où deux agents des services de l'Etat reçoivent le public. Les administrés peuvent venir y chercher des conseils et un accompagnement dans leurs démarches administratives telles que la recherche d'emploi, les impôts, la Poste. 

Un lien entre la population et le service public

A Sainte-Marie Siché le local est ouvert du lundi au vendredi et permet de renseigner la population sur les 9 domaines de compétences proposés par les maisons France services

Pour la deuxième ajointe de la commune Félicia Trombetta, l'arrivée de la maison France Services était une nécessité :" Cela correspond à un vrai besoin, on voit qu'il y a un réel intérêt depuis l'ouverture le mois dernier, c'est très positif. Les agences France services sont un lien entre la population et le service public,entre les personnes qui ne sont pas à l'aise dans l'approche des démarches administratives et les services publics. C'est un vrai bénéfice"

Faciliter les démarches administratives 

A Sainte-Marie Siché, le dispositif a coûté plus de 47.000 euros, financé à 70% par l'Etat. Les 30% restants sont pris en charge par la commune. En plus du financement de la structure, l'Etat verse une aide annuelle de 30.000 euros supplémentaires à la mairie pour les dépenses de fonctionnement. 

La Corse fait partie des territoires prioritaires, selon les services de l'Etat. Pour le préfet de Corse, Amaury de Saint-Quentin, "il s’agit de lutter contre l’éloignement des services publics qu’entraîne trop souvent la dématérialisation des procédures, notamment pour ceux qui sont peu familiers du numérique". Le haut fonctionnaire estime d'ailleurs que " Les France services démontrent qu’il est possible de concilier cette dématérialisation et l’accès à un service public de qualité et de proximité."

"Contrainte" pour les usagers 

Une crainte existe cependant, celle de voir les maisons France Services remplacer les administrations dans le rural. 

Selon le secrétaire général de la CGT Patrice Bossart, ce dispositif peut être utile, mais à certaines conditions. "Si on peut offrir une nouvelle offre aux usagers et à la population, cela peut-être un point fort, reconnait le syndicaliste. En revanche, lorsque des services publics existent sur un territoire et que ceux-ci viennent à fermer pour être transférés vers des maisons France services, cela est un vrai problème". 

Pour Patrice Bossart, remplacer les impôts ou la Poste par une maison France Services peut engendrer une contrainte pour les usagers.  "Ce sont des permanences de différents services publics avec des horaires définis et essentiellement sur rendez-vous. Donc cela pose  un niveau de problèmes et d'accès et ça n'est pas favorable aux maintiens de l'emploi dans ces territoires".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité