Suspicion de pollution dans le centre d’enfouissement de Viggianello : le Syvadec dément

La commune de Viggianello a porté plainte contre le Syvadec le 9 avril dernier et pointe du doigt des dysfonctionnements sur deux bassins de l’ancien centre d’enfouissement. Des dysfonctionnements qui pourraient entraîner une pollution sanitaire. Le Syvadec dément.

L’ancien centre d’enfouissement et de tri de Viggianello 1, pourrait-il être à l’origine d’une pollution sanitaire et environnementale ? Le Syvadec, syndicat de valorisation des déchets, en charge de la gestion du site, dément l’accusation. 

Le centre a cessé son activité d'enfouissement depuis trois ans. Sur place, la présence de deux bassins est constatée. Le premier contient du Lixiviat, un liquide polluant provenant des poubelles enfouies. Le second contient des eaux pluviales. Selon le Syvadec, le bassin de Lixiviat n’a jamais débordé, ni dans l’autre bassin, ni dans le ruisseau qui se trouve en contrebas.  

En revanche, le niveau du liquide dans le bassin de Lixiviat se trouve au-dessus de ce qui est prévu par la réglementation, mais cela n’occasionnerait aucun désagrément selon la directrice du syndicat.

durée de la vidéo : 00h01mn57s
MA.RENUCCI ; JP.MATTEI ©France Télévisions
 

"Le niveau réglementaire est à 3.50 mètres, ce qui est le niveau normal du bassin , et on est à 4 mètres actuellement. Ce n'est absolument pas problématique et c'est ponctuel. Ca correspond à la période de la saison qui fait suite aux grosses pluies que l'on a toujours en période hivernale. Ces éléments ont été porté à la connaissance des services de l'État de contrôle. Mais ils ne sont pas problématiques au niveau environnemental", indique Catherine Luciani. 

Une plainte déposée par la mairie de Viggianello 

Selon nos informations, le 11 mars dernier, un constat d’huissier a été dressé, à la demande de la commune de Viggianello. Le bassin contenant les lixiviats aurait atteint une hauteur anormale, au-dessus des bâches de protection empêchant le liquide de pénétrer dans le sol. Un tuyau, reliant les deux bassins a également été constaté, il a depuis été retiré. 

Les élus attendent des précisions avant de communiquer devant les médias, mais une plainte a été déposée par la mairie de Viggianello, à la gendarmerie de Propriano, le 9 avril dernier. 

Contacté, le procureur de la République d’Ajaccio, a indiqué que pour l’heure aucune infraction pénale n’a été constatée. Un travail d’investigation est néanmoins en cours. La gendarmerie a été cosaisie de l’enquêté avec la DREAL et l’Office Français de la Biodiversité.