Tema Napoléon : l'église Saint-Roch à Paris

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse ViaStella / GB
5 octobre 1795, 25.000 insurgés marchent sur la Convention. Napoléon Bonaparte qui a fait déployer des canons sur les marches de l'église Saint-Roch ouvre le feu sur les insurgés royalistes
5 octobre 1795, 25.000 insurgés marchent sur la Convention. Napoléon Bonaparte qui a fait déployer des canons sur les marches de l'église Saint-Roch ouvre le feu sur les insurgés royalistes

C'est en matant à l'église Saint-Roch à Paris une insurrection royaliste que Napoléon sort de l'ombre et se fait remarquer par l'homme fort du Directoire Paul Barras. Un événement qui marquera le début de son irrésistible ascension.

13 Vendémiaire an IV de la République : la Convention républicaine installée aux tuileries risque d'être renversée par des insurgés royalistes.

La Convention ordonne au commandant en chef de l'armée de l'intérieur Paul Barras de réagir militairement. Ce dernier convoque le jeune Général Napoléon Bonaparte, 26 ans, qu'il a remarqué au siège de Toulon deux ans plus tôt. Il lui demande d'agir sans attendre.

Ce 5 octobre 1795, 25.000 insurgés marchent sur la Convention. Bonaparte, qui a fait déployer une quarantaine de canons sur les marches de l'église Saint-Roch et les rues alentours, ouvre le feu sur les insurgés royalistes.

Dans cet environnement urbain, la mitraille est efficace : 300 royalistes sont tués, le reste s'enfuit. La République et la Convention sont sauvées.

Cette action, qui valut à Bonaparte le surnom de "général Vendémiaire", est considérée comme le véritable début de son ascension au pouvoir.
 
Tema Napoléon : l'église Saint Roch à Paris

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.