Territoriales 2021 en Corse : le dépouillement a débuté

Publié le Mis à jour le

Pour ce second tour, l'île a fait figure de bon élève, une nouvelle fois, pour un scrutin qui anime les conversations ici, et n'intéresse pas grand monde ailleurs. les chiffres de la participation devraient être légèrement supérieurs à ceux de dimanche dernier. 

18h10 - Gilles Simeoni assiste au dépouillement à Bastia. Jean-christophe Angelini à Porto-Vecchio. Paul-Félix Benedetti n'a fait que passer au bureau centralisateur bastiais, et Laurent Marcangeli n'est pas encore apparu à Ajaccio. 
 

18h - Le scrutin est clos.

17h - Les insulaires sont 48,6 % à avoir voté, à une heure de la clôture du scrutin (47,2 % au premier tour). La participation est de 48,59 % en Corse-du-Sud (45,47 %). En Haute-Corse, le chiffre est spectaculairement similaire : 48,62 % (48,92 %).

16h - A Porto-vecchio, dont Jean-Christophe angelini est le maire, on table sur un taux de participation de 47 % contre 44,5 % diamnche dernier. 

12h - La participation à la mi-journée est en hausse, sans surprise, par rapport aux territoriales de 2017, qui n'avaient pas vraiment mobilisé. 
En Corse-du-Sud, on en est à 24,61 % de votants, en Haute-Corse, à 25,11 %. Dimanche dernier la Corse plafonnait à 22,4 %

A Porto-Vecchio, la ville dont le maire, Jean-Christophe Angelini, est candidat, la participation s'élève à 30 %, contre 25 % la semaine dernière.
A Ajaccio, chez Laurent Marcangeli, on est à 27 % contre 24,7 % au premier tour. 

A Calvi comme à L'Île Rousse, on affiche une participation très proche de dimanche dernier. Aux alentours de 32 %.

A Belgodère, qui avait fait exploser les chiffres de la participation au premier tour, en revanche, on constate un baisse significative des votes, avec 26 % contre 55 % à la même heure il y a une semaine. Le maire de la commune est Lionel Mortini, de Corsica Libera, la liste qui a échoué à la porte du deuxième tour pour une poignée de voix. 

11h00 - Jean-Christophe Angelini vote dans sa ville de Porto-Vecchio. 

Gilles Simeoni vote au bureau de vote de l'IRA à Bastia, avant de se rendre au bureau centralisateur. 

10h45 -  Paul-Félix Benedetti a voté, à Aullène. Le leader de Core in Fronte a quitté le bureau de vote pour faire la tournée des village voisins, avant de mettre le cap sur Bastia. 

10h30 - Laurent Marcangeli glisse son bulletin dans l'urne à Ajaccio.  

9h45 - Avant 10 heures, dans les quartiers Sud de Bastia, on affichait 11 % de participation, soit un chiffre en légère hausse par rapport à la semaine dernière. 

8h40 - Certains étaient là pour se débarrasser de "la corvée" avant d'aller à la plage, alors que le soleil est déjà haut dans le ciel, et qu'aucun nuage ne se profile à l'hoirizon, contrairement au premier tour. D'autres avant d'aller faire un tour sur le marché, et certains militants, fébriles, parce qu'ils leur tardaient de "faire leur devoir", comme si le fait de voter le plus tôt possible pouvait précipiter l'annonce des résultats. 

8H - Dès l'ouverture des bureaux de vote, à 8 heures, les plus matinaux étaient présents pour glisser leur bulletin dans l'urne.


 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité