Ultra-trail : deux Corses sont en tête de la course Terre des Dieux

Stephanie Samper et Jean-Baptiste Simonetti, deux insulaires, sont actuellement en tête de l'ultra-trail Terre des Dieux, qui a début ce jeudi 22 juillet et qui prendra fin samedi 24 juillet, au terme d'un parcours de 165km au centre de la Corse.
Sur les 218 inscrits, seulement 150 se sont présentés sur la ligne de départ, à Calenzana, en Haute-Corse.
Sur les 218 inscrits, seulement 150 se sont présentés sur la ligne de départ, à Calenzana, en Haute-Corse. © Terres des Dieux

72 heures de course. 165 kilomètres. 11 000 mètres de dénivelé. 26 sommets à franchir le long de l'arrête dorsale du centre de la Corse et sur une partie du tracé du GR20. Le tout sous 30 degrés et un soleil de plomb. Voilà un petit aperçu de la Terre des Dieux, cet ultra trail qui a débuté à Calenzana jeudi 22 juillet à 6 heures du matin et qui prendra fin samedi 24 juillet à Viséo.  

Durant les 72h accordées pour boucler le parcours, les athlètes peuvent récupérer sur des zones de repos.
Durant les 72h accordées pour boucler le parcours, les athlètes peuvent récupérer sur des zones de repos. © Terre des Dieux

"C'est une course extrêmement dure, commente l'organisateur Cyril Giuntini. Seuls les athlètes expériementés et rompus à l'exercice sont à même de venir à bout de cette épreuve très cassante, à réaliser sur un terrain extrêmement minéral avec beaucoup de pierres et de roches". 

Deux insulaires en tête

Parmi les 64 participants toujours en lice - sur les 218 inscrits et 150 participants présents à la ligne de départ, jeudi - on retrouve en tête de la course deux athlètes corses : Stephanie Samper et Jean-Baptiste Simonetti. Ce dernier devrait atteindre la ligne d'arrivée à 22 heures ce vendredi 23 juillet, à l'hypodrome de Viséo (Corse-du-Sud). 

La Corse Stéphanie Samper est en tête chez les femmes.
La Corse Stéphanie Samper est en tête chez les femmes. © Terre des Dieux
Jean-Baptiste Simonetti est actuellement le leader de l'ultra-trail
Jean-Baptiste Simonetti est actuellement le leader de l'ultra-trail © Terre des Dieux

Suivre la course en ligne

Il s'agit d'une estimation réalisée grâce à la puce GPS qui équipe chaque participant et qui permet aux organisateurs, comme à n'importe quel personne connectée à internet de suivre leur positionnement sur le parcours. Il s'agit d'ailleurs de la course la plus visionnée, en ce moment, dans le monde entier, sur le site Live Trail, avec 164 470 vues depuis hier pour 8 000 utilisateurs. 

Sous-bois, forêts, montagnes, maquis et plus encore... la diversité des terrains sur le parcours a rendu la course particulièrement difficile.
Sous-bois, forêts, montagnes, maquis et plus encore... la diversité des terrains sur le parcours a rendu la course particulièrement difficile. © Terre des Dieux

Pour sécuriser l'événement, les coureurs n'ont pu participer que sur présentation du pass sanitaire. Dans le cadre de la crise du Covid-19, les organisateurs étaient gantés, le lavage des mains était exigé dans les zones de ravitaillement et le masque était obligatoire pour tout le monde sur le site du départ. 

Abandon de Guillaume Beauxis

Alors qu'il était leader durant la première partie de l'ultra-trail, Guillaume Beauxis figure parmi les abandons à la suite d'une chute.

Victime d'une chute, Guillaume Beauxis a dû abandonner.
Victime d'une chute, Guillaume Beauxis a dû abandonner. © Terre des Dieux

Cet athlète au palmarès remarquable - vainqueur du Grand raid des Pyrénées et occupant de la 3ème place du grand raid de la Réunion en 2017 - a donc laissé Jean-Baptiste Simonetti s'emparer de la première place. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport trail