VIDEO - Discours d'Edmond Simeoni

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse ViaStella
13/12/15 - Edmond Simeoni, figure emblematique du nationalisme et père de Gilles Simeoni vainqueur des territoriales en Corse, le 13 décembre 2015 à Bastia
13/12/15 - Edmond Simeoni, figure emblematique du nationalisme et père de Gilles Simeoni vainqueur des territoriales en Corse, le 13 décembre 2015 à Bastia © PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

Edmond Simeoni, 81 ans, militant historique du nationalisme et fondateur de l'Action régionaliste corse (ARC) dans les années 60, a pris la parole dimanche soir à Bastia devant la permanence de son fils, Gilles Simeoni, grand vainqueur des élections territoriales en Corse. 

Figure emblématique du renouveau du nationalisme corse moderne, à la fin des années 60, Edmond Simeoni est le père de Gilles Simeoni, vainqueur des élections territoriales en Corse, élu le 17 décembre 2015, président du conseil exécutif de la Collectivité territoriale.

Edmond Simeoni, médecin et fondateur, en 1967, de l'Action régionaliste corse, avait été incarcéré après sa condamnation à cinq ans de prison par la cour de sûreté de l'Etat pour l'occupation, en 1975, d'une cave viticole à Aleria (Haute-Corse) dont les propriétaires pieds-noirs étaient accusés de malversations.

Edmond Simeoni dénonçait alors "la corruption encouragée par l'Etat". A la suite de quoi, les nationalistes les plus radicaux fondent, le 5 mai 1976, le Front de libération nationale de la Corse (FLNC). 

Après des décennies marquées par plus de 4.500 attentats revendiqués par le FLNC, des soubresauts et une guerre fratricide, l'organisation armée clandestine annonce en juin 2014 le dépôt des armes afin de favoriser une évolution politique. La suite de l'histoire leur a donné raison. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.