VIDÉO. Retour sur les passages de la flamme olympique en Corse

Plus sur le thème :

La flamme olympique fera étape en Corse ce 14 mai. Ce n'est pas une première pour l'île : la flamme y est déjà passée lors des Jeux Olympiques de 1968 et 1992. Retour sur ces deux évènements.

26 janvier 1992, après une arrivée à l’aéroport de Poretta, la flamme olympique illuminait la vasque placée pour l’occasion devant le théâtre de Bastia.

À l’époque déjà, le symbole des JO est accueilli sur l’île avec les honneurs, chouchouté par le public, les enfants et même les sapeurs-pompiers.

Le lendemain matin, la torche reprend son chemin entre les mains des relayeurs cette fois. En deux jours, elle doit parcourir les 153 kilomètres qui séparent Bastia d’Ajaccio.

Mais avant de passer par Vizzavona ou encore Vivario, la flamme des jeux olympiques d’Albertville a également fait escale à Corte pour y passer la nuit. Là encore l’accueil est impressionnant : 3 à 4000 personnes s’amassent alors sur le cours Paoli. Le dispositif de sécurité est quant à lui relativement discret.

En ce début d’année 1992, en Corse comme à l’international, la situation politique et sécuritaire est plutôt favorable. C’est donc dans un état d’esprit serein que la flamme termine son voyage corse à Ajaccio le 28 janvier 1992.

1968, les JO d’hiver de Grenoble

Et pour le clin d’œil : le symbole olympique était déjà passé par l’île en 1968, à l’occasion des JO d’hiver de Grenoble.

Cette année, son retour en Corse se déroule dans un contexte plus tendu, en témoigne le dispositif de sécurité assez impressionnant, déjà prévu pour l’occasion.

Reste la magie des jeux olympiques, qui, on l’espère, dissipera les doutes et les inquiétudes, au moins le temps d’un évènement.

Le reportage de Marc-Antoine Renucci :

durée de la vidéo : 00h02mn24s
M.-A. RENUCCI / FTV ©France Télévisions