Visite de la secrétaire d'Etat au commerce : les chefs d'entreprises et les élus corses déçus

© France 3 Corse
© France 3 Corse

Martine Pinville, la secrétaire d'Etat chargée du commerce, a présenté une série de mesures concernant les TPE corses lors d'un déplacement à Ajaccio ce jeudi. Des propositions jugées insuffisantes pour faire face à l'urgence selon les chefs d'entreprises.

Par France 3 Corse ViaStella

Depuis plusieurs mois, les représentants des commerçants et des artisans demandent des moyens au gouvernement pour faire face aux difficultés financières. Les patrons voulaient des exonérations de charges à court terme avec un statut fiscal proche de celui des DOM-TOM.

"Ni le taux de pauvreté qui est deux fois plus élevé en outre-mer, ni le taux de chômage qui est autour du triple, ni les prix qui sont encore plus élevés ne peuvent permettre une comparaison entre la Corse et les DOM-TOM" explique Martine Pinville, secrétaire d' Etat chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire en visite à Ajaccio jeudi.

Pour le court terme, il est question de cellules de veille, de conseils et de communication en direction des TPE. Le compte n'y est pas pour les chefs d'entreprises. 

"Nous nous attendions à des propositions concrètes au moins pour le court terme mais ce ne fut même pas le cas. On nous assimile à des régions continentales mais on oublie la spécificité qui est l'île. Je pense que nous allons aller au-devant d'autres conflits" déplore Louise Nicolai, présidente de l'UPA de Haute-Corse.

La majorité territoriale n'a pas non plus caché sa déception pour les mesures de court terme.

Pour le moyen et long terme, les contrôles à la fraude des travailleurs détachés seront accrus. 

Manuel Valls sera informé rapidement des revendications des chefs d'entreprises corses. Un nouveau point sera fait à la rentrée. 

Le reportage de Dominique Moret et Jennifer Cappai :
Visite de la secrétaire d'Etat au commerce : les chefs d'entreprises et les élus corses déçus
Martine Pinville, la secrétaire d'Etat chargée du commerce a proposé une série de mesures concernant les TPE corses lors d'un déplacement à Ajaccio ce jeudi. Des mesures jugées insuffisantes pour faire face à l'urgence selon les chefs d'entreprises. - Le reportage de Dominique Moret et Jennifer Cappai

Intervenants :
  • François Gabrielli, Président de la Chambre des métiers de Corse-du-Sud
  • Jean-Christophe Angelini, Président de l' A.D.E.C.
  • Martine Pinville, Secrétaire d' Etat chargée du Commerce, de l' Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire


Sur le même sujet

Ajaccio : une épidémie de gale à l’hôpital Eugénie

Les + Lus