• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • SPORT
  • CULTURE
  • ÉCONOMIE

Coupe du monde de football féminin : j-30

24 équipes participent à la coupe du monde de football féminin dont les Etats-Unis / © France Télévisions
24 équipes participent à la coupe du monde de football féminin dont les Etats-Unis / © France Télévisions

Dans un mois pile, la France accueille le Mondial de football féminin. 52 matchs seront à suivre jusqu'au 7 juillet. Du Havre en passant par Nice, Valenciennes, Grenoble, Rennes, Reims ou encore Montpellier. Comment les villes hôtes se préparent à cet événement historique ?

Par Malika Catala

A un mois, jour pour jour, du coup d'envoi du Mondial féminin, le 7 juin, plus de 50 % des billets disponibles ont été vendus depuis la mi-avril. Sept matches se joueront à guichets fermés.

La fête sera partout

Neuf villes ont la chance d'accueillir les rencontres de ce premier mondial organisé en France. On y attend des dizaines de milliers de supporters. Paris, Lyon et Rennes devraient attirer beaucoup de monde dans les tribunes. Tous les billets ont été vendus pour le match d'ouverture (France-Corée du Sud ) au Parc des Princes le 7 juin.

Un mondial féminin dont les effets commencent aussi à se faire sentir pour les petites villes hôtes comme le Havre en Seine-Maritime. De nombreux visiteurs étrangers sont attendus pour les cinq rencontres au stade Océan. Certains professionnels se frottent déjà les mains :

"l'effet coupe du monde, on le ressent sur certaines dates notamment pour le match Suède-Etats-unis, la ville du Havre est plutôt saturée " se félicite un hôtelier de la cité océane.

Parmi les temps forts attendus, la parade, dans les rues de la ville, de 4000 néerlandais le 11 juin prochain. Les supporters pourront même emprunter un tramway aux couleurs du mondial pour se rendre au stade.

 
 

Des villages d'animations 

Pour ce mondial féminin, pas de fan zone, telle que l'on a pu la connaître lors de l'Euro 2016 des garçons, mais des villages d'animations. Des lieux ouverts avec des barrières pour gérer les passages et sécuriser les personnes. À lyon, cet espace sera installé place Bellecour. Aucune retransmission de matches sur écran géant n'est prévue pour éviter des rassemblements statiques et des problèmes de sécurité. Au Havre, le village sera installé sur la plage.


37 terrains d'entraînement 

Contrairement aux hommes, lors du mondial 2018, les 24 équipes qualifiées pour la compétition ne disposeront pas de camps de base fixes lors du tournoi. 37 terrains d'entraînements seront répartis sur tout le territoire, ils seront mis à la disposition des sélections durant la compétition.
Dans le Rhône, les villes de Décines, Limonest, Dardilly et Oullins accueilleront les 4 équipes demi-finalistes de la compétition.


 










 

Sur le même sujet

Armada 2019 : collecte fluviale et recyclage