L'église du Crotoy bientôt inscrite aux Monuments historiques

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mickaël Guiho .

Après 6 ans d'efforts, l'association "Le Crotoy préservé et authentique" a obtenu l'avis favorable des services de l'Etat.

Il ne manque plus que la signature du préfet de région. Le 7 mars, la Commission régionale du patrimoine et de l'architecture (CRPA) a rendu un avis favorable pour l'inscription de l'église du Crotoy au titre des monuments historiques.



En brique, de style néo-gothique, la bâtisse a été construite au 19e siècle pour remplacer l'église médiévale du Crotoy, trop délabrée et finalement démolie entre 1850 et 1865. Elle a tout de même conservé un vestige remarquable : sa façade, une massive tour-clocher en grès, datant du 13e siècle.

 

 

Le combat d'une association



Créée en 2012 par des amoureux du patrimoine local, l'association "Le Crotoy préservé et authentique" avait rapidement souhaité protéger juridiquement l'église Saint-Pierre. Dès 2013, l'association prévenait la mairie, propriétaire de l'édifice, de sa volonté de la faire inscrire aux monuments historiques. La fin du chemin de croix approche.



L'église Saint-Pierre du Crotoy devrait rejoindre les quelques 1 655 monuments historiques picards (394 dans la Somme, 622 dans l'Aisne, 639 dans l'Oise) référencés dans la base Mérimée. Depuis l'avis favorable de la commission, il ne manque plus qu'un arrêté du préfet de région.



 
 

Des subventions pour les travaux



L'inscription aura deux conséquences :
  • Toute opération de travaux sera désormais soumise au regard de la DRAC (direction régionale des Affaires culturelles) et à l'accord du préfet de région.
  • Ils pourront être subventionnés jusqu'à 40% (sur la base des devis nécessaires).
L'oeil avisé des experts de la DRAC et cet apport financier devraient faciliter notamment la restauration de la toiture (des infiltrations d'eau ont été repérées) ou encore d'une peinture représentant Le Crotoy à la fin du 19e siècle.



L'église abrite de nombreux objets eux-mêmes déjà reconnus monuments historiques : des vitraux du 19e siècle, un retable du 15e siècle provenant de la Chartreuse de Thuison

d'Abbeville, un autre du 19e siècle représentant la Vierge dans la grotte de Lourdes, ou encore un autel néo-gothique dédié à la Vierge.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité