La gare d’Ebange toujours bloquée par les syndicalistes d'ArcelorMittal

Après le blocage de la gare de triage d’Ebange (57), vendredi 17 mai 2013, les syndicalistes d’ArcelorMittal immobilisent à nouveau le 21 mai les trains de la gare.

La situation ne progresse pas du côté d’ArcelorMittal à Florange. La direction ne cède pas : « trois mois de salaire brut pour les salariés qui vont partir à la retraite, c’est tout ce qu’elle accepte de concéder », expliquait déjà le délégué syndical CFDT, Edouard Martin, aux caméras de France 3 Lorraine la semaine dernière.

Aujourd’hui, devant des négociations stagnantes, les syndicalistes ont décidé une nouvelle fois d’agir. Les salariés se sont réunis à la gare d’Ebange où l’opération de blocage se poursuit. « Nous demandons une prime équivalente à 18 mois de salaire », explique Edouard Martin.


Plus de photo sur la page Facebook de "la lutte des sidérurgistes et sous-traitants d'Arcelor contre Mittal"

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité