Loup dans les Vosges : nouveaux permis de tuer

© ONCFS
© ONCFS

Signés le 15 mai 2013, les arrêtés rendant possible et encadrant l'abattage de loups en France sont parus le 28 mai au Journal Officiel. Ces textes fixent à 24 le nombre maximal de loups pouvant être tués. Parmi les départements concernés : les Vosges.

Par Hélène Abalo

Un peu plus de deux ans après la première attaque mortelle du loup dans les Vosges sur  un troupeau du Ventron, de nouvelles dispositions ont été prises dans le cadre du plan national "loup 2013-2017".
Trois arrêtés sont parus le 28 mai 2013 au Journal Officiel :
  • Arrêté du 15 mai 2013 et limites dans lesquelles des dérogations aux interdictions de destruction peuvent être accordées par les préfets concernant le loup (Canislupus)
  • Arrêté du 16 mai 2013 fixant la liste des départements dans lesquels peuvent être délimitées les unités d'action prévues par l'arrêté du 15 mai 2013 fixant les conditions et limites dans lesquelles des dérogations aux interdictions de destruction peuvent être accordées par les préfets concernant le loup (Canis lupus)
  • Arrêté du 16 mai 2013 fixant le nombre maximum de spécimens de loups (Canis lupus) dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2013-2014 

Ainsi, 24 loups pourront être abattus en France jusqu'au 30 juin  2014. Une année pendant laquelle ces abattages seront encadrés et contrôlés, ne seront possibles que dans certaines zones et uniquement si les menaces contre les troupeaux sont avérées.


 / © F3 Lorraine
/ © F3 Lorraine


Seuls 14 départements métropolitains dont celui des Vosges sont concernés par ces autorisations, contre 12 l'année dernières, la Lozère et le Vaucluse entrant dans cette liste pour 2013-2014. Et c'est le préfet de chacun de ces départements qui délivre l'autorisation de tir.

Ce contenu n'est plus disponible

 

Sur le même sujet

Les + Lus