Décès d'un étudiant de l'Ensam : un Châlonnais de 21 ans reconnaît avoir porté un coup à la victime

L'enquête avance après le décès d'un étudiant en marge d'une soirée de l'Ensam de Châlons. Un Chalonais va être présenté demain jeudi matin devant un juge d'instruction. Les soirées sont suspendues dans toute la France.

© France 3 Champagne-Ardenne
Un jeune homme de 21 ans, déjà connu des services de police pour des faits de violence mais sans casier judiciaire, a reconnu avoir un porté un coup sur la victime dans la nuit de samedi à dimanche. L'auteur présumé des faits n'est pas étudiant à l'Ensam. Il va être présenté ce jeudi matin à un juge d'instruction pour violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

L'autopsie a révélé que la victime était alcoolisée, mais cet état n'aurait pas influé sur le décès. C'est en heurtant le sol après avoir reçu le coup que l'étudiant serait décédé.


Soirées suspendues jusqu'à cet été

Par ailleurs, la direction de l'Ensam a suspendu les soirées dans toute la France jusqu'au 31 août et attend l'enquête administrative. Elle précise que l'alcool ne sera pas interdit lors des soirées qui auront lieu car la prohibition engendrerait une consommation encore moins maîtrisable en dehors du cadre de la soirée.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter