Metz rend hommage à Jean Moulin, héros de la Résistance

Metz rend hommage ce lundi 8 juillet à Jean Moulin, préfet et héros de la Résistance mort dans la gare de la ville il y a 70 ans, jour pour jour.

Nacer Meddah, Préfet de la région Lorraine, Dominique Gros, maire de Metz et Alain Autruffe, directeur régional de la SNCF dévoilent la plaque commémorative
Nacer Meddah, Préfet de la région Lorraine, Dominique Gros, maire de Metz et Alain Autruffe, directeur régional de la SNCF dévoilent la plaque commémorative © Didier Vincenot
Il est un personnage historique dont le courage est unanimement salué. Une cérémonie d’envergure s’est tenue à la gare de Metz à la mémoire de Jean Moulin, en présence de Nacer Meddah, Préfet de la région Lorraine, Dominique Gros, maire de Metz et Alain Autruffe, directeur régional de la SNCF. Il y a 70 ans, jour pour jour, le héros serait mort dans la gare de la capitale mosellane.

Les histoires divergent à ce sujet : on sait que le résistant, qui aurait été dénoncé  par René Hardy, a été arrêté avec sept autres camarades dans le Rhône le 21 juin 1943 par Klaus Barbie. Il aurait ensuite été transféré à Paris puis Neuilly où il a été torturé par la gestapo, puis jeté agonisant dans un train à destination de Berlin. La suite de l’histoire est floue : Jean Moulin est-il mort à Metz ? Ou vers Francfort comme certains l’affirment ?

Sur son acte de décès officiel, c’est en tout cas Metz qui est mentionné. Une plaque a été érigée dans la gare en l’honneur du héros de la Résistance. Le hall a été rebaptisé du nom de « Jean Moulin ».



Télécharger le flyer sur la vie de Jean Moulin


 

© Didier Vincenot
La plaque du hall de la gare s'apprête à être dévoilée
La plaque du hall de la gare s'apprête à être dévoilée © Didier Vincenot
© Didier Vincenot
© Audrey Arnon
© Didier Vincenot
Une autre plaque, apposée en 1983
Une autre plaque, apposée en 1983 © Didier Vincenot

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire société