• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Streisselhochzeit : trois jours de fête pour un mariage paysan à Seebach

© Union des associations de Seebach / www.uas.fr
© Union des associations de Seebach / www.uas.fr

Les festivités de la Streisselhochzeit (Streissel = bouquet, Hochzeit = mariage) commencent ce soir et se déclinent sur 3 jours, du 19 au 21 juillet 2013.
Le thème d’un grand mariage paysan y est central et célébré le dimanche sur la place publique, dans les rues et au musée du jour.

Par C. Dengall

Imaginez : un dimanche de canicule, il est 10 h30... Au-dessus des coiffes alsaciennes, le ciel est d'un bleu plein de promesses. Des enfants sourient dans leurs costumes traditionnels, et deux amoureux s'émerveillent. Bawele et Schorsch, émus devant le maire, après avoir marché, certes sous un soleil de plomb, mais en tête d'un cortège de 150 membres, vont se dire oui. Et ce dimanche après-midi de juillet d'avoir le goût d'un bonbon d'antan. D'un bonbon d'avant-guerre, même... Avec une promesse d'amour, inévitable : celle de chérir la culture et les traditions de Seebach

 / © www.uas.fr
/ © www.uas.fr
Car il s'agit bien de cela : cette mise en scène bien rodée, la danse des mariés, les costumes, tous plus beaux, plus riches, les uns que les autres... Le grand défilé de 15h30 aussi, près d’1,5 km de chars sur les préparatifs du mariage, mariés en calèche, mariés d’Alsace, convives, folklore, musique et chevaux ardennais. Tout ça n'a qu'un seul but, faire vivre, encore et toujours les souvenirs qui se perdent. 

 / © www.uas.fr
/ © www.uas.fr


Mais si le mariage est bien au centre des festivités et des émotions dont il faut prendre garde, deux autres temps forts vont marquer ces trois jours. Les organisateurs racontent :

" Le samedi soir, dès 22h, voilà un autre Seebach tout de lumière enveloppé : maisons à pans de bois, arbres et arbustes qui s’illuminent alors que l’éclairage public se tamise : la nuit alsacienne devient enchantement et les visiteurs enfouis dans les cours à dîner ou à l’écoute des conteuses ou musiciens se mettent en place le long des rues. C’est que ce cadre enchanteur va accueillir l’impressionnant défilé des « Attelages de Lumière ».
 / © www.uas.fr
/ © www.uas.fr

Attelages de lumière


Car, au bout du village s’ébranle lentement le long cortège d’une vingtaine de tableaux et musiques racontant la vie rurale d’antan. Les enfants portant torches allumées entre cavaliers ouvrent la marche et donnent le rythme, cependant qu’au loin, d’innombrables ballons de baudruche se lancent vers le ciel munis de cierges magiques et que de lourds chevaux ardennais portant tresses de lumière sur le poitrail tirent candidement leurs charrettes chargées : ici une tonne à purin, là le nécessaire pour les semailles ou encore les moissons. Entre les groupes folkloriques à pied portant lumillons à la boutonnière ou torches électriques à la main, s’avancent encore un groupe de chant, un veilleur de nuit et bien d’autres chars de lumières garnies. L’étonnant cortège fend la foule en respectant les saisons ".

...de lourds chevaux ardennais portant tresses de lumière sur le poitrail tirent candidement leurs charrettes chargées...


" Les vendredi et samedi, 19 et 20 juillet, nouvelle magie d’une nuit campagnarde avec un spectacle de rue à couper le souffle, inédit, unique et tout simplement merveilleux : depuis plus de dix ans, ce sont des émotions fortes devant ces tableaux vivants. Et chaque année battent à nouveau les cœurs de centaines de visiteurs cheminant tout doucement à travers ce livre d’histoire ouvert dans et de part et d’autre de la rue, dans les cours de fermes. Musée Grévin de personnages vivants, presque figures de cire dans les postures les plus étonnantes. Incroyable prestation esthétique et physique de gamins, d’hommes et de femmes comme déposés là pour témoigner de ce qu’a été la vie de nos villages. Ils sont là, pendant huit minutes sans ciller, sans bouger, même le chien".

La rue des souvenirs 

© www.uas.fr
© www.uas.fr
" Dans la « Rue des Souvenirs » : voilà le semeur ou le vannier, rémouleur ou gitan ou encore le balayeur de rue, le maréchal-ferrant ; ici les écoliers et leur maître, là la charrette à foin qui sent bon, le mariage, le baptême et l’enfilage du tabac et puis toujours et encore … et enfin les contes pour enfants. Près de 300 acteurs et 300 m de mise en scène. Nuit des souvenirs, nuit de rêve, vraiment ".


Le programme complet ici

Sur le même sujet

La sortie du Fioul en question

Les + Lus