• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Strasbourg : le délibéré reporté sur le licenciement des salariés d'UPM-Stracel

Le Conseil des prud'hommes de Strasbourg a reporté au 25 juin sa décision concernant la plainte d'une centaine d'anciens salariés de l'usine papetière Stracel fermée pour motif économique par le groupe finlandais UPM.

Par avec AFP

Le Conseil des prud'hommes a décidé de proroger de plus de quatre mois son délai de réflexion concernant la plainte d'une centaine d'anciens salariés de l'usine papetière Stracel fermée pour motif économique par le groupe finlandais UPM. La date du délibéré avait à l'origine été fixée à ce mercredi. Dans cette affaire, la juridiction professionnelle doit se prononcer sur la recevabilité des plaintes et dire si les salariés ont fait l'objet d'un licenciement abusif "sans cause réelle et sérieuse", comme l'estiment les syndicats. Le syndicat FO accuse la direction du groupe finlandais d'avoir organisé sa propre surcapacité pour justifier des fermetures de sites. Numéro un mondial du papier pour magazines, UPM avait annoncé en janvier 2013 son intention de réduire nettement ses capacités de production en Europe. Engagé dans un processus de fermeture de son usine Stracel de Strasbourg, le groupe avait aussi annoncé son désengagement rapide de deux autres unités françaises, à Docelles (Vosges) et Aigrefeuille (Charente-Maritime). La fermeture de l'usine Stracel de Strasbourg s'était traduite par le licenciement de 250 salariés, dont une centaine ont été repris ensuite par un consortium cartonnier germano-belge, "Blue paper".

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus