Cet article date de plus de 7 ans

Allemagne : vignette obligatoire pour les étrangers circulant sur routes et autoroutes

Berlin prévoit un péage pour automobilistes à partir de 2016. Pour obtenir la vignette obligatoire, les étrangers devront acheter au choix une vignette annuelle ou une vignette valable dix jours pour dix euros ou encore une vignette de deux mois pour 20 euros.
Le ministre allemand des Transports Alexander Dobrindt lors de sa conférence de presse à Berlin lundi 7 juillet 2014.
Le ministre allemand des Transports Alexander Dobrindt lors de sa conférence de presse à Berlin lundi 7 juillet 2014. © AFP PHOTO / DPA / STEPHANIE PILICK
Mise à jour du 20 mai 2015 :
Suite à l'adoption définitive de la vignette automobile pour circuler sur toutes les routes allemandes, il faut toutefois préciser que les visiteurs ponctuels, eux, ne devront s'acquitter, pour les seules autoroutes, de 5, 10 ou 15 euros pour une vignette valable dix jours, et de 16 à 30 euros pour une vignette valable deux mois.

Notre article initial :
Le ministre des Transports Alexander Dobrindt a présenté lundi 7 juillet 2014 les grandes lignes du projet destiné à faire payer l'usage des voies routières et autoroutières aux véhicules légers. C'était un cheval de bataille du CSU, l'aile bavaroise des Unions chrétiennes de la chancelière Angel Merkel.

Actuellement en Allemagne, seuls les poids lourds s'acquittent d'un péage.

Un péage pour toutes les routes et autoroutes


Le projet prévoit qu'à compter de 2016, les automobilistes soient taxés aussi, sous forme d'une vignette dont le coût dépendra de la période d'utilisation, de l'âge de la voiture, de la cylindrée du moteur et de critères environnementaux. Un montant évalué en moyenne à 88 euros pour la vignette anuelle." Alexander Dobrindt, ministre allemand des Transports.


La taxe dont s'acquitte déjà tout propriétaire de voiture en Allemagne sera minorée d'autant, de sorte que les automobilistes allemands ne paieront rien de plus, a assuré M. Dobrindt.

Annoncée initialement pour les autoroutes seulement, cette vignette devrait finalement être imposée pour toutes les routes a précisé Alexander Dobrindt, "afin que les routes secondaires ne soient pas prisent d'assaut par les automobilistes ne souhaitant pas s'acquitter de la taxe."

Vigilance et inquiétude des européens

Dans les faits, les étrangers seront donc, comme promis, les seuls à payer en plus. Ils pourront acheter une vignette annuelle, une vignette valable dix jours pour dix euros ou bien une de deux mois pour 20 euros. A eux seuls, ils dégageront des recettes d'environ 2,5 milliards d'euros sur quatre ans.

La Commission européenne a d'ores et déjà indiqué qu'elle se mettrait en travers de tout projet qui discrimine les étrangers. Les Pays-Bas et l'Autriche ont fait savoir qu'ils étaient prêts à porter plainte contre le mécanisme.

Le ministre Dobrindt a affirmé  avoir "cherché le dialogue" avec Bruxelles et s'est dit certain que son projet était conforme au droit européen.

De son côté, l'automobile Club du Luxembourg parle d'une mesure "discriminatoire".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
allemagne circulation