• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Une nuit sans silure

Une des prises du week-end / © France 3 Lorraine
Une des prises du week-end / © France 3 Lorraine

Le plan d'eau du Grand Bleu, à Pont-à-Mousson a connu, dans la nuit de samedi à dimanche, une agitation inhabituelle. Des pêcheurs étaient spécialement mandatés pour traquer le silure. Silure dont un spécimen, il y a peu, a mordu une triathlète à la jambe.

Par Didier Vincenot

Pas de "Dents de la mer" au Grand Bleu de Pont-à-Mousson, mais une triathlète, qui, lors d'un entraînement sur le plan d'eau, a ressenti une morsure à la jambe, témoin sa combinaison déchirée. L'oeuvre d'un silure.
La combinaison de la sportive porte la trace de la morsure du silure. / © Eric Bertrand - France Télévisions
La combinaison de la sportive porte la trace de la morsure du silure. / © Eric Bertrand - France Télévisions


L'explication des pêcheurs est simple : un mâle silure surveillait probablement son "nid", et veillait sur sa progéniture.
Croyant à l'attaque d'un prédateur, la jambe de Ludivine a fait les frais de l'attaque.

C'est donc de manière tout à fait exceptionnelle que les pêcheurs locaux ont obtenu l'autorisation de venir quelques jours traquer le "dangereux prédateur", afin de le capturer et d'opérer à son exfiltration vers la Moselle.
Si la veille, deux beaux spécimens de... 1 m 80 (pour 35 kg) et de 1 m 20 ont été pêchés, la nuit du 19 au 20 juillet 2014 ne fut pas fructueuse du tout, un silure emportant même le vif sans dommage pour lui.

Une "belle bête" d' 1 m 80 pour 35 kg. / © Eric Bertrand - France Télévisions
Une "belle bête" d' 1 m 80 pour 35 kg. / © Eric Bertrand - France Télévisions


Reportage sur les lieux, Christophe Bodin et Eric Bertrand.
Chasse au silure à Pont-à-Mousson

 

BONUS : 
 

  • les silures mangent les pigeons dans le sud-ouest, reportage de nos confrères de France 2 ICI
  • le silure dans votre assiette : ICI

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus