• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Senones (88) : commémoration de la rafle et déportation des 5 et 6 octobre 1944

© FTV Lorraine
© FTV Lorraine

La rafle et déportation de Senones et Vieux Moulin des 5 et 6 octobre 1944 a été commémorée dimanche 5 octobre 2014 à Senones. Il y a 70 ans tout juste, tous les hommes de Senones et de Vieux Moulins étaient rassemblés pour être déportés.

Par Thierry Pernin

Rappel des faits

  • Le 5 octobre 1944, les communes de Senones et de Vieux Moulins sont encerclées et ratissées, puis les hommes sont enfermés dans l'enceinte de l'Abbaye, alors usine Boussac. Là ont lieu des interrogatoires et des sélections.
  • Le lendemain, les hommes sont emmenés par camions au camp de Schirmeck.

Les raisons

La détermination allemande a définitivement écrasée la Résistance de la vallée du Rabodeau, opération "WaldFest", c'est à dire : "finir le
travail". Commencée le 18 août, cette opération, avec comme épicentre Moussey, a continué le 24 septembre dans 6 les villages du haut de la vallée : Moussey, La Petite Raon, Le Saulcy, Belval, Le Puid, Le Vermont.
Le déclencheur a été le dernier parachutage d'armes destiné au maquis d'ici sur les hauteurs de Vieux Moulin.


Le bilan humain

La mairie-école et des fermes ont été brûlées à Vieux-Moulin. 34 hommes ont été arrêtés et 31 seront déportés. 26 ne sont pas rentrés auxquels s'ajoute un "inconnu" retrouvé calciné.
353 hommes seront déportés à Senones. 234 ne rentreront pas auxquels s'ajoutent les 16 déportés d'avant dont 11 ne sont pas revenus et 4 sont fusillés à Moussey, ferme Ferry.
Ce fut la 3ème tentative visant à éradiquer la Résistance dans la vallée du Rabodeau.

La rafle de Senones

 

Sur le même sujet

La réaction de Maître Weltzer

Les + Lus