Epinal : la photo de la discorde

L'article publié. Le maire d'Epinal ne figure plus sur la photo. / © François Bobet - France Télévisions
L'article publié. Le maire d'Epinal ne figure plus sur la photo. / © François Bobet - France Télévisions

Le maire d'Epinal, Michel Heinrich a déposé plainte contre l'Echo des Vosges, journal détenu par Alain Thirion. Au centre du conflit, une photo publiée dans l'hebdomadaire, sur laquelle le premier magistrat d'Epinal a été quelque peu "oublié".

Par Didier Vincenot

Au centre de la polémique, une photo prise le 27 avril 2013, lors de l'inauguration d'un monument aux morts.

Les officiels, dont le maire d'Epinal faisait partie, tenaient le ruban tricolore.

Or, sur la photo parue en illustration de l'article de l'Echo des Vosges, Michel Heinrich, maire d'Epinal, a curieusement...disparu du cliché !
(c.f. les deux photographies ci-dessous).

Si le maire d'Epinal est bien cité dans l'article, il ne figure plus sur la photo.

De quoi déclencher le courroux de l'édile qui décide de saisir la justice. 
Et de réclamer l'euro symbolique de dommages et intérêts.

Une action symbolique donc, mais qui semble marquer un certain agacement.

Côté avocats, on s'en doute, le discours est radicalement opposé.


J'ai cru au départ que c'était une plaisanterie. Alain Behr, avocat de la société éditrice du journal.

Maître Alain Behr. / © François Bobet - France Télévisions
Maître Alain Behr. / © François Bobet - France Télévisions




Le journal, en faisant disparaître le maire, a fait preuve de malhonnêteté intellectuelle. Laurent Bentz, avocat de Michel Heinrich.


Maître Laurent Bentz. / © François Bobet - France Télévisions
Maître Laurent Bentz. / © François Bobet - France Télévisions



Les photos 



AVANT...

Sur cette photo, on voit clairement Michel Heinrich, maire d'Epinal, tenir le ruban tricolore. / © François Bobet - France Télévisions
Sur cette photo, on voit clairement Michel Heinrich, maire d'Epinal, tenir le ruban tricolore. / © François Bobet - France Télévisions



APRES...


Et sur une photo analogue, le premier magistrat d'Epinal a disparu. / © François Bobet - France Télévisions
Et sur une photo analogue, le premier magistrat d'Epinal a disparu. / © François Bobet - France Télévisions


Le tribunal prend le temps de la réflexion et a mis l'affaire en délibéré.
Jugement le 15 décembre.



Polémique article de presse



Sur le même sujet

Les + Lus