Rallye de France-Alsace : la Région ne veut pas quitter la piste

Publié le Mis à jour le
Écrit par Baptiste Cogitore

Après le retrait des conseils généraux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, la Région Alsace souhaite continuer à apporter son soutien à la manifestation sportive. Pour se maintenir, le Rallye France-Alsace va devoir faire appel à de nouveaux partenaires privés.

La Région Alsace soutiendra la prochaine édition du Rallye de France-Alsace mais sans augmenter son enveloppe, alors que la Fédération française du Sport automobile (FFSA) réclame une hausse des subventions publiques.

Le président du conseil régional d'Alsace l'a fait savoir lundi 8 décembre par voie de presse. Selon lui, la manifestation sportive internationale "a permis de renforcer l’image et le rayonnement de l’Alsace bien au-delà de ses frontières et de la présenter comme un territoire dynamique et attractif", avec des retombées économiques autour des 18 millions d'euros dans la région

"Au moment où les contraintes financières n’ont jamais été aussi fortes sur les collectivités territoriales, il n’est guère envisageable d’accroître plus encore le financement déjà important octroyé à cet événement", annonce le communiqué.

Avec 460 000 euros investis dans la course, la Région Alsace est le plus gros soutien public au rallye.

La Région Alsace souhaite voir davantage de partenaires privés mettre la main à la poche. Autour de la table, restent notamment les villes de Strasbourg (300 000 euros lors de la dernière édition) et de Mulhouse (100 000 euros). Les conseils généraux du Haut-Rhin (180 000 euros) et du Bas-Rhin (240 000 euros) se sont retirés du budget : un manque à gagner de 420 000 euros qui n'est à ce jour pas comblé par de nouveaux investisseurs.

Au total, les collectivités avaient investi 1,5 millions d'euros dans le Grand Rallye de France-Alsace, sur un budget total d'environ 3,5 millions d'euros en 2014.

"Il appartient désormais à la FFSA de faire connaître sa position", conclut-on à la Région.