#StrasbourgEstCharlie : 45.000 personnes pour la marche ce dimanche à Strasbourg, 25.000 à Mulhouse

Publié le Mis à jour le
Écrit par

90.000 personnes ont marché ce dimanche en Alsace en mémoire aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo. On a comptabilisé 45.000 manifestants à Strasbourg, 25.000 à Mulhouse, 10.000 à Colmar.

A Strasbourg, le rendez-vous était fixé à 14h30 place Kléber mais la foule a commencé à se rassembler bien avant. Partout, des trams bondés ont convergé vers le centre-ville. De nombreux manifestants sont venus en famille, certains arboraient des crayons, en signe de protestation contre des attentats, mais aussi pour exprimer leur détermination à défendre la liberté de la presse. 
On a pu voir des banderoles "Même pas peur" et de nombreuses caricatures en hommages aux dessinateurs disparus mercredi 7 janvier (parmi lesquels Cabu, Charb, Wolinski, Tignous). 
L'affluence exceptionnelle a empêché le cortège de démarrer tout de suite, et il a fallu modifier un peu le parcours pour permettre à tous de défiler car quand les premiers marcheurs sont arrivés à leur destination finale (place de la République), les derniers manifestants n'étaient pas encore partis.
Les forces de l'ordre ont eu du mal à donner un chiffre du nombre de participants, celui-ci a évolué dans le courant de l'après-midi pour se fixer finalement à 45.000 personnes (en 1997, la manifestation européenne contre le Front national avait rassemblé 50.000 personnes dans la capitale alsacienne).
A Strasbourg, la manifestation s'est déroulée dans le calme. La police a procédé à une interpellation en marge de l'événement, arrêtant un jeune homme de 19 ans qui était en train de déchirer des affiches en hommage à Charlie Hebdo.

A Mulhouse, la "marche des crayons" avait donné rendez-vous à 15 heures place de la Réunion. Là aussi, c'est une foule compacte qui s'est rassemblée et qui s'est mise en marche à travers la ville. Quelque 25.000 personnes ont défilé et ont fait des haltes devant des endroits symboliques (mairie, médias). Le cortège, encadré par 50 hommes des forces de l'ordre (police nationale et municipale) s'est dispersé peu à peu vers 17 heures.

A Colmar, le rassemblement a eu lieu en fin de matinée. Environ 10.000 personnes se sont rassemblées place Rapp. Elles ont d'abord écouté le maire Gilbert Meyer, avant d'observer une minute de silence en mémoire des victimes de l'attentat, puis de chanter la Marseillaise avant d'entamer une marche.

A Obernai, 6.000 citoyens ont participé au rassemblement.

200 personnes se sont rassemblées à Burnhaupt-le-Bas, 200 aussi à Landser, un millier à Guebwiller.

durée de la vidéo: 01 min 24
Marche Strasbourg, la sécurité
durée de la vidéo: 02 min 02
Manif Haut-Rhin

durée de la vidéo: 02 min 04
#JeSuisCharlie
durée de la vidéo: 02 min 18
Rassemblement cultes Neudorf



#StrasbourgEstCharlie



Voici le texte d’appel au rassemblement

En affirmant nous sommes tous Charlie, nous disons notre amitié aux familles des victimes et la perte qu’ils et elle représentent pour chacun de nous. L’intelligence, l’humour, le refus de la bêtise, la joie de vivre de l’équipe de Charlie Hebdo nous manquent déjà et nous manqueront. Ils sont un maillon lumineux de notre histoire collective. Ciao Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré, Elsa, oncle Bernard et Charb sans oublier Frédéric Boisseau, Moustafa Ourrad, Michel Renaud et les policiers Ahmed Merabet et Frank Brinsolaro. Nous y associons  la jeune policière Camilla Jean-Philippe et les otages victimes de la fusillade de l’hyper casher exécutés froidement par ces tueurs, engagés et organisés dans une logique meurtrière, barbare et somme toute suicidaire.

En affirmant nous sommes tous Charlie, nous refusons que la violence des armes brise les stylos, les crayons et étouffe la voix de journalistes, d’humoristes, d’hommes et de femmes libres qui vivaient debout et refusaient la bêtise et l’obscurantisme. La liberté de conscience, la liberté d’expression et la liberté de la presse sont la base incontournable de notre vie démocratique.

En affirmant nous sommes tous Charlie, nous appelons à refuser  les amalgames et les stigmatisations, à rejeter fermement les appels à la haine et à toutes les formes de racismes, en particulier ces derniers jours l’islamophobie et l’antisémitisme. Nous affirmons que Liberté Egalité Fraternité est la devise d’un peuple de citoyens et de citoyennes libres.

En affirmant nous sommes tous Charlie, nous disons notre volonté de citoyens d’exiger et d’engager plus de débat démocratique. La confrontation pacifique des idées et des convictions doit primer sur les slogans réducteurs, l’humour doit y avoir toute sa part.

En affirmant dans toutes les langues nous sommes tous Charlie, nous disons notre volonté de vivre ensemble, dans la réalité reconnue et assumée d’une société qui se nourrit de la richesse et de la diversité des personnes qui la construisent.