Attaque informatique : procès reporté pour un Rémois et un Lorrain

Le procès d'un rémois accusé d'avoir piraté des sites internet dont celui de l'ANDRA a été repoussé au 9 novembre prochain devant le tribunal correctionnel de Nancy. Deux hommes avaient été interpellés et placés en garde à vue le 8 avril, puis présentés le vendredi 10 avril au Parquet de Nancy

Deux autres personnes comparaissent a ses cotés. Ces Anonymous encourent dans cette affaire une peine pouvant aller jusqu'à dix ans de prison et une amende de plus de 100.000 euros. Ce sont les peines prévu contre les auteurs de cyber-attaque.

Le procès a été renvoyé ce mardi à la demande de la défense pour pouvoir avoir du temps et étudier à nouveau ce dossier.

Rappel des faits
Les suspects sont accusés d'attaques informatiques ciblant les sites internet du Conseil Régional de Lorraine, du Conseil Général de la Meuse et de l'Agence Nationale de Gestion des Déchets Radioactifs (ANDRA), mais aussi du Ministère de la Défense.

Ils ont revendiqué ces faits sur les réseaux sociaux dans le cadre d'une action de contestation et d'opposition aux "grands projets inutiles et imposés".

Il leur est reproché un accès, un maintien frauduleux, une entrave ou altercation dans un système de traitement informatisé de données à caractère personnel mis en œuvre par l'Etat, commis en bande organisée. Ils sont également accusés d'association de malfaiteurs en vue de la préparation de ces délits.