3 raisons de regarder le documentaire "Chasseur de son"

Vous êtes amateur de nature.
Vous êtes rêveur.
Vous avez le sens de la famille.
Le documentaire "Chasseur de son" est fait pour vous. À voir avec vos oreilles lundi 30 mars à 23h05.
 

1 . Écouter, reproduire, transmettre

On oublie cette capacité que l'on a, enfant, à reproduire les sons. Ce que l'on fait naturellement lorsqu'on apprend notre langue maternelle. 

papapapa

dit le bébé de Marc.

Le processus : j'entends, je reproduis et je répète. 

Les appareils d'enregistrement ont ceci de magique qu'ils permettent de reproduire à l'envi cette méthode d'apprentissage par l'écoute. L'outil au service de la compréhension et du partage. 
Mais il ne suffit pas d'écouter et de reproduire. Il faut faire sens. Ou jouer à deviner.

Qu'est ce que c'est que ce bruit ? D'où vient-il ? 



Quel oiseau produit ce chant ? 
Et pour répondre à ces questions il faut observer, s'informer puis transmettre, non plus au bébé mais à la petite fille. 

2 - Prendre son temps, vivre l'instant présent

Le temps de l'observation du milieu : la forêt, le lac gelé.
Le temps de l'affût. Attendre sans bruit le chant d'un oiseau "cou-cou", le tambourinage du bec du pic-vert sur l'arbre "toc-toc-toc-toc-toc-toc", le "hou-hou" de la chouette hulotte, la rumeur d'insectes.
Le temps de l'imprégnation.
Espérer le bruit et se faire surprendre par un autre. Comme les enfants rester ébahis

S'immerger dans un son.
 

3 - Piocher ce qui nous plait, rêver


Laissez-vous bercer par "Chasseur de son". Venez y piocher ce que bon vous semble :

Votre dada c'est la nature et l'écologie : servez-vous à volonté !
Votre passion c'est la famille : goûtez les archives sonores qui résonnent comme des "madeleines" de Proust.
Votre vocation c'est la pédagogie : partagez le sens de la transmission de Marc, magicien sonore.
Votre inclination c'est la musique : composez votre propre partition.

Fermez les yeux, rêvez et ne laissez personne guider votre imagination ou votre inspiration. 

Respirez !