Accident du TGV d'Eckwersheim: la vidéo qui pose question, filmée trois jours avant le drame

Le pont sur lequel l'accident s'est produit, trois jours plus tard. / © Document remis à France 3 Alsace.
Le pont sur lequel l'accident s'est produit, trois jours plus tard. / © Document remis à France 3 Alsace.

Alors que Systra; filiale de la SNCF chargée de réaliser les essais de la ligne à grande vitesse est auditionnée ce lundi par le juge d’instruction du pôle des accidents collectifs de Paris, une vidéo tournée à bord de la motrice trois jours avant l'accident, interroge. 

Par Astrid Servent

C’est une étape judiciaire importante qui se joue ce lundi dans le dossier du déraillement de la rame d'essai du TGV Est. Plusieurs responsables de Systra sont entendus au parquet de Paris. Cette audition pourrait déboucher sur la mise en examen de cette entreprise en tant que personne morale. Systra est la filiale de la SNCF, en charge de l’organisation des essais d’une ligne avant sa commercialisation. Elle était donc au premier plan dans les tests du nouveau tronçon du TGV Est.


Cette convocation était attendue, une mise en examen finalement assez logique. Les conclusions définitives du rapport d’enquête sur les causes présumées de l’accident dévoilées aux parties civiles en octobre 2017 pointent clairement du doigt la responsabilité de l’entreprise au même titre que celle de la SNCF dans l’accident.

Les experts judiciaires ont mis en avant:
  • des briefings insuffisants
  • le manque de formation du personnel
  • l’inexpérience des équipes chargées de réaliser les essais en survitesse.

Une vidéo troublante

La vidéo ci-dessous a été tournée à bord de la rame d’essai le 11 novembre 2015, trois jours avant la catastrophe. Elle est tournée dans la motrice avant, avec la même équipe de conduite qui sera aux commandes le jour du déraillement. Les conversations que l’on entend à bord sont à peine croyables. Et surtout glaçantes lorsque l’on sait le drame qui va se jouer. Elles démontrent que l’équipage était en quelque sorte livré à lui-même durant ces essais. Une vidéo déjà diffusée dans Envoyé Spécial du 9 novembe 2017.


Deux jours d'audition et après?

Si le juge prononce la mise en examen (sachant qu’il peut aussi décider de placer Systra sous le statut de témoin assisté), cela permettra à l’entreprise d’avoir accès aux différents éléments du dossier. Cela lui donnera la possibilité d’y verser de nouvelles pièces ou de demander de nouvelles expertises et compléments d’enquête. Elle pourra ainsi préparer sa stratégie de défense.

Extrait du rapport d'experts. Document remis. / © Extrait du rapport d'experts. Document remis.
Extrait du rapport d'experts. Document remis. / © Extrait du rapport d'experts. Document remis.


Cela représenterait aussi une étape très importante pour les familles et les victimes de l’accident, qui, deux ans après, ont besoin de comprendre ce qui s’est réellement passé. Rappelons que dans ce dossier, deux salariés de la SNCF et un salarié de Systra ont déjà été mis en examen en octobre 2016. L'accident du 14 novembre 2015 a fait 11 victimes et 42 blessés.

A lire aussi

Sur le même sujet

Espérance de vie

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés