Alsace : les candidats au permis de conduire pourront bientôt prendre rendez-vous en ligne pour leur examen

Le service Rdv Permis va débarquer en Alsace, dès le 2 mai 2023, et permettra de prendre rendez-vous en ligner pour passer son examen de permis de conduire. Le dispositif fait grincer des dents les auto-écoles qui craignent une plus rude concurrence avec les plateformes en ligne.

C'est une petite révolution dans le monde de la conduite. Les candidats alsaciens au permis de conduire vont pouvoir, dès le 2 mai 2023, prendre directement rendez-vous en ligne leur date d'examen. Le dispositif nommé Rdv Permis était réservé jusque-là aux écoles de conduite, et à 81 départements qui testaient son bon fonctionnement. 

L'épreuve pratique sera désormais accessible via un système de réservation nominatif sur Internet, pas le biais de leur auto-école. L'objectif, selon les préfectures du Bas-Rhin et Haut-Rhin, est de "responsabiliser le candidat".

Chacun sera décisionnaire de sa date et son lieu de passage à l'examen. En cas, d'échec, d'annulation ou d'absence, il pourra reprendre un rendez-vous via la plateforme. Ce nouveau système, mis en place par l'Etat, est déjà disponible dans 81 départements en France. 

Accessible aux candidats inscrits en auto-école

Le candidat, s'il est inscrit dans une auto-école, pourra soit donner mandat à son école de conduite pour l'inscrire sur Rdv Permis. Il aura alors toutes les informations concernant les démarches effectuées sur sa boite mail. Ou alors, il aura la possibilité de créer lui-même un compte sur l'application du dispositif et choisir de poursuivre la procédure avec l'école de conduite ou en candidat libre.

Rdv Permis est une option avantageuse pour certains candidats qui voient les délais s'allonger pour obtenir des dates d'examen. "L'avantage, c'est qu'on peut choisir notre lieu d'examen. J’ai raté mon examen en février. Pour le repasser à Strasbourg je dois attendre le mois de juin, c’est long et le risque c’est de perdre les automatismes au volant", constate Anthony Jilli, qui est en train de passer le permis dans le Bas-Rhin.

Il faut qu'il y ait de la place, car ce n’est pas le fait de s’inscrire soi-même qui va réduire la demande

Anthony Jilli, candidat au permis de conduire

La crainte d'une saturation des demandes se fait toutefois ressentir, tant chez les professionnels que les particuliers. "Pouvoir choisir son créneau seul c’est peut-être mieux. Après il faut qu'il y ait de la place, car ce n’est pas le fait de s’inscrire soi-même qui va réduire la demande", estime l'apprenti conducteur. 

Pour les prétendants au permis de conduire qui désirent passer l'examen en candidat libre, ils auront pour obligation de déclarer en ligne le proche qui l'accompagnera le jour de son passage, et dont le lien personnel ou familial devra être prouvé à l'examinateur. Ils devront aussi venir avec un véhicule équipe de double commande. 

Les auto-écoles inquiètes 

Malgré l'enthousiasme de certains candidats face à ce nouveau dispositif, les auto-écoles alsaciennes ne crient pas victoire pour autant. "Rdv Permis est un système étonnant qui ne va pas profiter à la qualité des enseignements, estime un gérant d'auto-école dans le quartier du Neudorf à Strasbourg.

Selon lui, le nombre de places accordées à une auto-école dépend actuellement des résultats des candidats, et des heures de travail des salariés. "Avec Rdv Permis, le nombre de places ne dépendra plus que des heures travaillés. Donc la qualité de nos élèves ne rentre plus en compte. C'est vraiment inadapté", estime le patron strasbourgeois. 

Je n'ai pas envie de faire travailler des employés 80h par semaine

Isabelle, gérante d'une auto-école mulhousienne

L'autre inquiétude se porte sur la concurrence avec les auto-écoles en ligne, comme Ornikar ou En voiture Simone. "Les moniteurs de ces structures sont des auto-entrepreneurs et ils peuvent faire des centaines d'heures sans soucis. Ils auront donc beaucoup de dates d'examen à proposer. Tandis que moi, je n'ai pas envie de faire travailler des employés 80h par semaine", déplore Isabelle, propriétaire d'une auto-école à Mulhouse. 

Les structures alsaciennes attendent de voir comment le dispositif sera mis en œuvre et espèren un accompagnement adéquat de leurs structures et des apprentis conducteurs. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité