Alsace : pour lutter contre la pollution, les coiffeurs du Haut-Rhin organisent une collecte de cheveux

Pour la première fois, la fédération haut-rhinoise des corporations de la coiffure organise à partir du lundi 27 septembre une grande collecte de cheveux pour participer à la dépollution des mers et des sols. Véronique Bacher, coiffeuse et présidente de la corporation, nous explique leur action.

La collecte de cheveux chez les coiffeurs n'est pas une première dans le Haut-Rhin, mais les professionnels y participaient peu car ils devaient acheter les poubelles et payer leur transport jusqu'au point de collecte final, à Strasbourg, dans le Bas-Rhin. Désormais, c'est la fédération qui va financer la démarche pour inciter les coiffeurs à participer à l'opération. 

"Nous allons distribuer des poubelles aux coiffeurs qui adhèrent à la corporation. Il leur suffira ensuite de les déposer à l’Union des corporations artisanales, à côté de la filature à Mulhouse. De là, les cheveux seront transportés par un coiffeur de la fédération jusqu'à Strasbourg, en camionnette."

Le tout sera ensuite livré par la Poste à Capillum, une filière de recyclage des cheveux. "Ces cheveux collectés vont servir à dépolluer les sols ou les eaux polluées au mazout ou autres hydrocarbures. La pollution est absorbée par les cheveux assemblés en boudins, qui peuvent ensuite être retraités et réutilisés", se réjouit Véronique Bacher. 

Un kilo de cheveux peut absorber jusqu'à 8 litres de fioul

Les marées noires peuvent être combattues grâce aux cheveux collectés par les coiffeurs, mais leurs dons peuvent aussi être utilisés pour résorber des pollutions sur terre. Usage plus surprenant encore : "Parfois nous avons des maraîchers qui nous demandent des cheveux pour repousser des animaux comme les sangliers. Dans ce cas, c'est l'odeur humaine qui les retient de venir dans les récoltes et dans le domaine médical, il est possible d'en extraire la kératine ! "

Pour cette collecte, contrairement à celles qui servent à faire des perruques, aucune exigence de qualité, de longueur, de coloration ou autre. Tous les cheveux sont utiles. 

"Certains coiffeurs font cette collecte depuis des mois" précise Véronique "pour faire un geste pour l'environnement. Lundi 27 septembre, nous mettons un coup de projecteur sur cette action, mais elle continuera au-delà !"

Un label de coiffeur responsable 

Tous les salons qui participeront à la collecte obtiendront un label "Coiffeur responsable". Les citoyens qui souhaitent que leurs cheveux soient utilisés pour lutter contre la pollution pourront se repérer à ce label. Les salons de coiffure non adhérents à la fédération peuvent participer aussi ; il leur suffit de se signaler à la corporation de coiffure du Haut-Rhin.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mode culture société environnement pollution