Alsace : pourquoi deux compagnies du régiment de Meyenheim défileront sur les Champs Elysées le 14 juillet

Deux compagnies du régiment de marche du Tchad, basées à Meyenheim dans le Haut-Rhin vont ouvrir la marche des troupes à pied sur les Champs Elysées ce 14 juillet, à Paris. Elles défileront en hommage au serment de Koufra prononcé par le Général Leclerc, il y a 80 ans.
Deux compagnies du régiment du Tchad de Meyenheim dans le Haut-Rhin défileront sur les Champs Elysées le 14 juillet.
Deux compagnies du régiment du Tchad de Meyenheim dans le Haut-Rhin défileront sur les Champs Elysées le 14 juillet. © Sous-lieutenant Maud / Régiment du Tchad de Meyenheim

C'est une première pour les hommes (et quelques femmes) de l'unité du commandant Jérémy, de la base militaire de Meyenheim dans le Haut-Rhin. Deux de leurs compagnies du régiment de marche du Tchad, basées à Meyenheim, vont ouvrir la marche des troupes à pied sur les Champs Elysées ce 14 juillet, à Paris. Elles défileront en hommage au célèbre serment de Koufra prononcé par le Général Leclerc, il y a 80 ans.

Ils sont les héritiers directs des troupes coloniales qui ont combattu à Koufra en Libye et relié Strasbourg à pied en 1941, sous le commandement du colonel Philippe Leclerc. Avec ses troupes, constituées notamment de tirailleurs sénégalais, il avait fait le serment : « Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg. » 

"Nous répétons depuis trois semaines à Satory près de Versailles" explique le capitaine Jérémy du régiment marche du Tchad "sur un site où sont reconstituées les marques des Champs et la tribune présidentielle avec les mêmes dimensions." Ce lundi matin, l'entraînement s'est déroulé pour la première fois en site réel. "Très tôt ce matin, au lever du jour, nous avons pris les chronos sur les Champs Elysées bloqués à la circulation. Tous les derniers matins avant mercredi, d'autres troupes mobilisent les Champs, entre cinq et huit heures. Pour le capitaine Jérémy, c'est la deuxième fois " j'ai eu la chance de défiler en 2013 avec l'école Saint Cyr, mais pour ma troupe c'est la première fois."

Un sentiment de fierté, mais aussi d'appréhension 

Les 200 cents militaires de la base de Meyenheim sont fiers de participer à cet événement national, mais le stress est présent aussi. Leur défilé couvrira un parcours de 1300 mètres et nécessitera une concentration sur la durée. Ce n'est qu'après ce parcours qu'ils arriveront à la tribune présidentielle. "Nous avons déjà constaté une bonne progression entre les premières répétitions et le défilé sur les Champs ce matin" se réjouit le capitaine Jérémy "nos marches sont toujours filmées, après quoi nous débriefons. Ce matin l'alignement des bras et des pieds a été validé par le gouverneur militaire de Paris. Ne reste plus qu'à réitérer le 14 juillet."

Ces répétitions régulières pendant trois semaines ont d'abord duré entre trois quart d'heure et une heure, la dernière semaine elles durent tout de même quatre heure chaque après-midi. Objectif pour le commandement : "tout faire par coeur, et ne plus avoir à réfléchir le jour venu." Le défilé des deux compagnies de Meyenheim démarrera à 10 heures le 14 juillet, juste après les démonstrations aériennes et avant les troupes motorisées.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité 14 juillet événements sorties et loisirs