Alsace : regain de mobilisation des opposants au pass vaccinal ce samedi

Publié le
Écrit par Cécile Poure
Manifestation des anti-pass ce samedi à Strasbourg
Manifestation des anti-pass ce samedi à Strasbourg © Claire Peyrot / FTV

Ils étaient près de 2000 à Strasbourg ce samedi 8 janvier pour manifester contre le pass sanitaire. Autant à Mulhouse. L'entrée en vigueur du pass vaccinal le 15 janvier prochain et les propos tenus par Emmanuel Macron dernièrement ont ravivé les mécontentements.

Ils se sont donnés rendez-vous place Kléber à Strasbourg ce samedi 8 janvier comme dans toutes les grandes villes de France. Les antivax et/ou anti-pass vaccinal. 2000 à Strasbourg, autant à Mulhouse où la mobilisation est traditionnellement très forte. 1300 à Colmar.

Pas un raz-de-marée mais un net regain pour ce mouvement qui s'était amenuisé en fin d'année dernière. Pour rappel, lors du dernier samedi de mobilisation, le 18 décembre, les manifestants étaient 1200 à Mulhouse et 400 à Strasbourg.

Dans le cortège, Emmanuel Macron en prend pour son grade. Sur les pancartes le jeux de mots scatologiques fleurissent. Visiblement les propos qu'a tenus le président de la République le 4 janvier qui voulait "emmerder les non-vaccinés" ne passent toujours pas.

Les mots de Macron, c'est surréaliste. Non c'est dégueulasse

Christine

Christine confesse : "J'en peux plus. Entre les antivax et les pro-vax : tout le monde se bouffe. Je trouve ça très malsain. Ca ne peut plus durer cette fracture. Et les propos de Macron ont jeté de l'huile sur le feu. Ces mots là, c'est surréaliste. Non c'est dégueulasse." 

Fracture sociale, lassitude, protocole sanitaire scolaire et bien évidemment instauration le 15 janvier du pass vaccinal : les griefs sont nombreux. Pour Cindy, soignante dont c'est aujourd'hui le baptême du feu, la première manif, la colère domine.

Avec le pass vaccinal, ça va trop loin. Je veux que ça s'arrête

Cindy, soignante

"Je n'ai pas confiance en ce vaccin, c'est ma liberté, c'est mon corps. J'ai décidé de ne pas me faire vacciner et j'irai jusqu'au bout. Cela fait six mois que je n'ai plus de vie sociale, que je ne sors plus. Jusqu'alors je me suis tue mais là c'est plus possible. Avec le pass vaccinal, ça va trop loin. Je veux que ça s'arrête, je veux faire entendre ma voix." 

Une nouvelle manifestation est prévue samedi prochain à Strasbourg et Mulhouse.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.