Alsace : un bretzel sucré géant accompagne les vœux du Nouvel An, une tradition qui perdure

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Munsch

Moins connue que le petit bretzel salé, la grande bretzel sucrée s'offrait autrefois en Alsace, au moment des vœux de Nouvel An. Parrains et marraines les remettaient à leurs filleuls.es en même temps qu'ils leur souhaitaient la bonne année. Certaines boulangeries-pâtisseries en Alsace continuent à les fabriquer.

La grande bretzel briochée alsacienne (on peut dire un ou une bretzel, les deux sont acceptés) est moins célèbre que le petit bretzel salé de l'apéritif, mais elle a ses inconditionnels. Autrefois, cette brioche en pâte levée sucrée s'offrait dans trois cas de figure.

Les parrains et marraines les offraient à leurs filleuls.es le jour de l'An, au moment de leur adresser leurs meilleurs vœux pour la nouvelle année. Certains amoureux offraient le bretzel brioché géant à l'élue de leur cœur, le premier de l'An et, au moment de l’épiphanie, ces grands bretzels étaient aussi offerts aux vainqueurs du jeu de carte, le ramsaspiel, une belotte alsacienne qui ne se joue qu’au jour de l’An.

Même si ce gâteau d'un jour n'est plus aussi consommé qu'il y a cent ans, l'engouement perdure, selon Nathalie Reutenauer, vendeuse en boulangerie de l'atelier du Martelberg, à Saverne. Depuis quatre décennies, elle voit la clientèle acheter fidèlement la grande bretzel, chaque 31 décembre. 

Une brioche en vente, un seul jour dans l'année 

"Aujourd'hui tout le monde consomme ces bretzels, et nos clients les attendent de pied ferme. Beaucoup passent commande pour être sûrs d'en avoir, mais il y en a aussi qui tentent leur chance sans réserver." La boulangerie de Saverne en vend ainsi des centaines. "Huit clients sur dix nous achètent une bretzel de Nouvel An. Nous en faisons beaucoup pour ne pas risquer d'en manquer, et pour l'instant tout ceux qui en voulait ont pu en avoir" rassure la vendeuse. 

"La veille au soir, les boulangers viennent très tôt" explique Nathalie Reutenauer, "ils façonnent toutes les bretzels à la main, en faisant ce fameux huit. Ensuite ils les dorent à l'eau, mélangé à un petit sirop secret, pour lui donner sa brillance."

Avis aux gourmands, ces douceurs sont mises en vente uniquement durant la journée du 31 décembre. Elles sont habituellement dégustées le premier janvier au matin, après les festivités de la veille.