• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Dans le Bas-Rhin, un bus-musée pour conter l'histoire de la confiture à travers les siècles

Les Confitures du Climont se sont offert un muséobus pour leurs 30 ans d'activité. L'occasion de présenter, à l'intérieur, le premier musée de la confiture en Alsace. / © Catherine Munsch
Les Confitures du Climont se sont offert un muséobus pour leurs 30 ans d'activité. L'occasion de présenter, à l'intérieur, le premier musée de la confiture en Alsace. / © Catherine Munsch

Les confitures de Climont, qui vient de fêter ses 30 ans, se sont offert un museobus stationné devant l'atelier familial. À l'intérieur, on y apprend toute l'histoire de la confiture depuis le XVIe siècle jusqu'à nos jours, à l'aide de matériel et de documents d'époque. Reportage à Ranrupt (67).

Par Valentin Pasquier

Elles ressemblent à s’y méprendre à des pots de miel onctueux. Pourtant, ce sont bien des confitures que l’on confectionne depuis 30 ans aux Confitures du Climont, dans le village des Vosges alsaciennes de Ranrupt.

Pendant le weekend de Pentecôte, les visiteurs de l’établissemet pouvaient se tester au dénoyautage et à l'épluchage de fruits, sur des machines anciennes. La jeune femme qui dirige depuis peu l'entreprise avec son conjoint a grandi entre ces chaudrons.

Une dénoyauteuse du début du XXe siècle, qui pouvait retirer les noyaux de 80 à 100 kilos de cerises par heure, est exposée dans le muséo-bus. / © Catherine Munsch
Une dénoyauteuse du début du XXe siècle, qui pouvait retirer les noyaux de 80 à 100 kilos de cerises par heure, est exposée dans le muséo-bus. / © Catherine Munsch


« Aujourd’hui, la confiture est à la mode donc les confituriers sont nombreux, note Perrine Hilberer. Il y a 30 ans, lorsque mon père a démarré, il était le seul en Alsace. Notre pari, c’est de se démarquer de la concurrence, de montrer et d’expliquer le produit ».
 
Garé à côté de la boutique, le bus-musée sert à cette opération de pédagogie. Il fut imaginé et conçu par le fondateur de l'entreprise, Fabrice Krencker. Passionné par l'histoire de la confiture, il présente le produit sucré à travers des centaines d'objets achetés sur internet à des particuliers ou à l'occasion de mises aux enchères. Comme une machine à dénoyauter les prunes.


En dehors de l'outillage, Fabrice Krencker a déniché de multiples sources de documentation (manuscrits, peintures), pour renseigner l'histoire de la confiture depuis le XVIe siècle. / © Catherine Munsch
En dehors de l'outillage, Fabrice Krencker a déniché de multiples sources de documentation (manuscrits, peintures), pour renseigner l'histoire de la confiture depuis le XVIe siècle. / © Catherine Munsch


« C’est devenu une sorte de passion, d’obsession, avoue le fondateur de la maison. Minimum deux ou trois fois par jour, je regarde si un nouvel objet apparaît en vente, afin de collecter, à terme, des objets qui apportent des informations sur l’histoire de la confiture. Car il n’existe pas d’historien de la confiture ! »
 
Lacune désormais réparée, grâce à ce muséobus unique, ouvert gratuitement au public toute l'année, aux mêmes heures que la boutique.


►Le reportage


Dans le Bas-Rhin, un bus-musée pour conter l'histoire de la confiture à travers les siècles
Intervenants : Perrine Hilberer, co-gérante des « Confitures du Climont » ; Fabrice Krencker, concepteur du Muséobus. - France 3 Alsace - Reportage : Catherine Munsch et Yves Ledig. Montage : Maud Fiorot.

 

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus