"C'est un beau coup de projecteur pour ma discipline" : l'escrimeuse Sara Balzer parmi les champions sportifs alsaciens de l'année 2023

Comme chaque année, les journalistes sportifs ont voté pour élire les champions alsaciens de 2023. Une escrimeuse, une tireuse, des footballeurs et un triple champion du monde de paratriathlon sont à l'honneur.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Cela ne vaut pas une médaille d'or, mais la distinction fait forcément plaisir. Alors que se referme 2023, le classement des champions alsaciens de l'année vient d'être dévoilé. Ces trophées résultent des votes des professionnels de l'UJSF (Union des journalistes de sport de France). Voici les principaux lauréats.

  • Catégorie Individuels : Sara Balzer (escrime)

Déjà n°1 mondiale au sabre à l'issue de la saison 2022-2023, la Strasbourgeoise de 28 ans confirme son rang de patronne de la discipline avec déjà à son actif ces derniers mois les titres de championne d'Europe par équipe, vice-championne d'Europe en individuel et vice-championne du monde par équipe.

La voilà maintenant sacrée du titre supplémentaire de "championne alsacienne de l'année". "Je ne m'y attendais pas du tout car l'escrime est peu médiatisée. Je suis ravie si cette distinction peut justement mettre un coup de projecteur sur ma discipline", confie la gauchère toujours licenciée au SUC (Strasbourg Université Club), le club de ses débuts.

De quoi aborder avec panache la nouvelle année, celle des Jeux olympiques de Paris, dont elle compte bien revenir médaillée.

  • Ambassadeur du sport alsacien : Jonathan Clauss (football)

Il a beau évoluer à l'Olympique de Marseille, le défenseur formé au Racing club de Strasbourg reste cher au cœur des supporters alsaciens. Son parcours en équipe de France - même s'il ne figurait pas sur la liste des Bleus pour la Coupe du monde au Qatar - lui vaut la reconnaissance de la presse sportive locale.

Avec dix sélections à son actif depuis mars 2022 et un but marqué contre Gibraltar le 18 novembre dernier, Jonathan Clauss marche sur les traces d'un autre Alsacien, Morgan Schneiderlin (15 sélections). 

  • Catégorie Espoirs : Océane Muller (tir)

Elle figurait parmi les plus jeunes athlètes de la délégation française aux JO de Tokyo en 2020 et n'avait pas démérité avec une 5e place à l'épreuve de tir à 10 mètres. Depuis, la Schillikoise, licenciée à Harthouse-Haguenau, qui fêtera ses 21 ans le 2 janvier prochain, continue de démontrer ses capacités de championne.

Sacrée championne du monde junior en 2021, puis médaillée d'or en individuel et par équipe mixte lors des jeux méditerranéens de 2022, elle affiche cette saison une médaille de bronze par équipe au tir à la carabine à air comprimé à 10 mètres, ainsi qu'une 3e place aux jeux européens cette saison.

  • Equipes : le FCOSK 06 (football)

C'est le petit poucet qui aura fait vibrer l'Alsace jusqu'aux 16e de finale de la Coupe de France 2022-2023 : le club de régionale 1, tombeur en 32e de Clermont Foot, pensionnaire de Ligue 1 soit cinq divisions au-dessus.

Le FCOSK 06 - traduisez "Football club olympique Strasbourg-Koenigshoffen 1906" -, né en 2020 de la fusion entre l'Olympique de Strasbourg et du FC Strasbourg-Koenigshoffen, évolue désormais en national 3 et peut se targuer d'être l'un des clubs amateurs d'Alsace qui compte le plus grand nombre de licenciés.

  • Entraîneurs : Amar Fedjani (football)

Les journalistes sportifs alsaciens ont été définitivement séduits par l'aventure du FCOSK06 en Coupe de France : c'est celui qui était alors entraîneur du club, Amar Fedjani, qui reçoit les éloges du jury.

"Je tiens à remercier les journalistes qui ont voté pour moi. Cette distinction est très flatteuse, et me renvoie à beaucoup de beaux souvenirs, confie-t-il avec émotion. Cette reconnaissance, je la partage avec tout le club, le staff et tous ses bénévoles tellement mobilisés pendant la Coupe de France".

L'employé municipal, qui travaille à la piscine de la Kibitzenau à Strasbourg, s'est séparé du club en octobre dernier. Il n'entraîne plus pour le moment, voulant se consacrer à sa famille et à sa vie professionnelle.

  • Handisport : Jules Ribstein (paratriathlon)

Et de trois ! Le Strasbourgeois Jules Ribstein, licencié à l'ASPTT, a remporté l'été dernier son troisième titre de champion du monde de paratriathlon en Espagne. Une belle revanche sur la vie pour lui qui a été victime d'un accident de moto le privant d'une jambe à l'âge de 22 ans. Il mettra dix ans pour se remettre au sport de haut-niveau.

Quatre ans plus tard, le voici parmi les très grands noms de la discipline. En cette période pré-olympique, France 3 Alsace lui consacre un feuilleton (à revoir ici) dans lequel on découvre son autre vie : celle de militaire.