Haut-Rhin : toucher et voir de près des météorites aux Alsasciences

Dans le cadre de l'anniversaire de la chute de la météorite d'Ensisheim, le musée de la Régence, qui abrite la pierre, accueillera les 5 et 6 novembre les Alsasciences. Cette exposition, portée par le Jardin des sciences de l'Université de Strasbourg et à destination du grand public, posera ses valises dans la commune pour la première fois.

Pour tout le monde, l'année 1492 résonne comme celle de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. Mais à Ensisheim, elle rime avec "météorite" : il y a 529 ans, le 7 novembre 1492, une météorite de plus de 100 kg s'était écrasée à proximité de la commune. 

Cet anniversaire est donc l'occasion pour le Jardin des Sciences de l'Université de Strasbourg de proposer les 5 et 6 novembre sa manifestation "Alsasciences" au Musée de la Régence d'Ensisheim, dans lequel est conservée la roche. Au programme, une exposition, des films, des débats et des conférences autour des météorites.

Pour Émilie Christen, chargée de l'action culturelle à la ville d'Ensisheim et du musée de la Régence, voir Alsasciences à Ensisheim est un honneur : "Nous sommes très heureux d'accueillir la manifestation, et de développer des partenariats, c'est toujours intéressant pour un musée ! Même si ici, la météorite est très connue, on ne sait pas grand-chose sur les météorites en général."

Il sera possible de toucher des météorites 

Ce week-end de découverte débutera le vendredi 5 novembre à 20h, avec une conférence à deux voix autour des météorites et avec un focus sur celle d'Ensisheim. Elle sera animée par David Merkling, médiateur pour le projet Vigie-ciel du Jardin des sciences de l'Université de Strasbourg, et Jean-Yves Marchal, du Jardin des Sciences. L'entrée est gratuite sur inscription obligatoire, ou au 03.89.26.49.54.

Le lendemain marquera le début de l'exposition "Météorites d'hier, sciences de demain", au musée. Une exposition en accès libre, et qui se tiendra jusqu'au 20 novembre. Le même jour, trois ateliers seront proposés au public dès 14h. Les visiteurs pourront apprendre à distinguer une roche classique d'une météorite, à identifier un cratère d'impact, et un stellarium projettera le ciel tel qu'il était le 7 novembre 1492. Fait rare, il sera possible pour les visiteurs de toucher une météorite.

Ces trois ateliers dureront entre 30 et 45 minutes chacun, et seront proposés à plusieurs horaires. Pendant toute la journée du samedi 6 novembre, le musée sera exceptionnellement gratuit. Un quizz aura également lieu, avec plusieurs lots à la clef.

Les Alsasciences se clôtureront à 19h30 à la médiathèque, par un ciné-débat autour du film "Les figues de l'ombre", qui met en lumière trois femmes afro-américaines, qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale dans les années 60. L'accès est gratuit, sur inscription en ligne ou par téléphone au 03.89.26.49.54.

Les Alsasciences permettront aux habitants d'Ensisheim d'en savoir plus sur l'histoire locale, grâce à la science.

Jean-Yves Marchal

Médiateur scientifique au Jardin des Sciences de l'Université de Strasbourg

S'ensuivra un temps d'échange sur le rôle des femmes dans la conquête spatiale, avec Valérie Brasse, chercheuse en informatique. Mylène Wendling, responsable du Planétarium de l'Université de Strasbourg, sera également présente : "On a envie de valoriser la météorite historique, et apporter notre contribution de médiateur scientifique. Nous sommes heureux de sortir un peu de Strasbourg pour proposer ce festival en région !"

"C'est toujours intéressant d'aller à la rencontre d'un nouveau public, surtout que les météorites concernent de nombreux territoires. Les Alsasciences permettront aux habitants d'Ensisheim d'en savoir plus sur l'histoire locale, grâce à la science", explique Jean-Yves Marchal, qui animera une conférence.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité