Route des Crêtes : opération séduction des motards en colère

© PHOTOPQR/L'ALSACE
© PHOTOPQR/L'ALSACE

Menacés par une possible interdiction de circuler sur la mythique route des Crêtes en été et certains week-ends, les motards en colère souhaitent faire entendre leur voix à défaut de leurs cylindrées. Opération séduction et sensibilisation du grand public ce dimanche au col de la Schlucht. 

Par A.B.

"On nous a déja réduit la vitesse de 90km/h à 70km/h, nous craignons désormais que la menace d'interdiction de circuler sur la route des Crêtes ne se concrétise un jour", explique Rémi Perrotte, membre et chargé de communication de la Fédération française des motards en colère du territoire de Belfort (FFCM 90).


88 kilomètres entre Sainte-Marie-aux-Mines au nord et Uffholtz au sud, la route de Crêtes est un lieux très prisé des motards avec l'arrivée des beaux jours, "pour la beauté des paysages, la nature et une balade unique", raconte Rémi Perrotte.
Mais depuis quelques années, les motards sont régulièrement pointés du doigt. Certaines associations écologistes et de défense du massif des Vosges aimeraient même les bannir de la mythique route. Trop bruyantes, trop polluantes, les motos sont la cible de nombreuses critiques.

Fermez la route de Crêtes à la circulation des véhicules motorisés et ce sont toutes les vallées qui en seront impactées et le tourisme de montagne également


Rémi Perrotte, membre et chargé de communication de FFCM 90

Le rassemblement, ce dimanche au Col de la Schlucht, de plusieurs associations de motards venus des départements concernés par la route de Crêtes, du Codever, le Collectif de défense des loisirs verts et les hôteliers-restaurateurs de ce secteur des Vosges est une opération de sensibilisation et de séduction auprès du grand public notamment.
Pour les responsables d'association, interdire la route des Crêtes aux véhicules motorisés aurait un impact plus important encore, "imaginez un instant, les cols seront inaccessibles bloquant les vallées de Thann, Masevaux, Munster, etc.. c'est inenvisageable".

Les restaurateurs et hôteliers du massif des Vosges soutiennent les motards. En effet, 2/3 de leurs clients sont des motards. Leur interdire l'accès au massif représenterait un important manque à gagner.









Madine fête le camping-car

Les + Lus