VIDEO. Le grand retour du Théâtre de Truch'

durée de la vidéo : 00h04mn31s
Sujet Rund um en alsacien sous-titré ©France Télévisions

Après quatre années d'absence, la joyeuse troupe du théâtre de Truchtersheim remonte sur les planches. Pour le grand bonheur de ses fans.

C'est un petit miracle. Après près de 50 mois de silence, la grange de la ferme "Bie s'Korlers" (chez les Korler) est à nouveau, pour quelques week-ends, le centre d'attraction de Truchtersheim. C'est là, derrière une grande porte en bois, que les acteurs de la troupe du "Drüderscher Theàter" (Théâtre de Truchtersheim) s'en donnent à nouveau à cœur joie. Et font, comme toujours, salle comble.

Véritable institution, le Théâtre de Truch' est né en 1974, selon son président, François Robert. :"Il a commencé avec le handball. Pour se faire un peu d'argent, payer les arbitres et les maillots. Puis il a évolué." Pourtant, incontournable durant près d'un demi-siècle, cet événement bisannuel a bien failli disparaître à jamais.

"Il s'en est fallu de peu pour qu'on arrête" reconnaît François Robert. En effet, durant la crise du covid, la troupe s'est disloquée. "Certains acteurs sont partis." Heureusement, un noyau de fidèles a tenu bon, "les plus âgés sont restés."

 Une pièce uniquement en alsacien

Leur enthousiasme a permis de relancer la machine. Avec un petit changement, toutefois. Jusque-là, le Théâtre de Truch' s'enorgueillissait d'être "la seule troupe au monde" (avec le cabaret strasbourgeois de la Choucrouterie, "mais dans un registre différent") à jouer la même pièce en français et en alsacien mise en scène et les mêmes comédiens."

Mais pour cette saison 2023, vu sa moyenne d'âge, la troupe a préféré "alléger le spectacle" ainsi que "les séances d'apprentissage des textes." Et se contenter de jouer en alsacien. "On commençait à avoir du mal à alterner, un soir en alsacien, un soir en français" reconnaît François Robert. "Avec nos têtes et nos mémoires, on n'était plus au top pour ça."

Leur choix s'est porté sur une pièce écrite par Pierre Kretz, "A Villa uf'm Lànd" ("Une villa à la campagne"). Elle raconte les déboires de la cohabitation, entre les nouveaux propriétaires d'une belle maison, et la "famille de cas sociaux" qui vit dans une caravane au bout de leur jardin. Jolie parabole des difficultés du vivre ensemble, et de l'apprentissage de la tolérance.

L'auteur de la pièce est venu les applaudir lors de la première. Pour le plaisir de découvrir cette nouvelle version de sa "Villa", qui avait déjà été montée ailleurs. "Elle a été jouée il y a longtemps, au château de Lichtenberg" rappelle-t-il. "Et, depuis, à Saverne, et à Erstein. A chaque fois, il a fallu un peu l'adapter, en fonction des acteurs, de leur âge, et de la répartition entre hommes et femmes."

Pour cette quatrième édition, il a donc repris la plume pour transposer son oeuvre à l'univers du Kochersberg. "Je l'ai adaptée à Truchtersheim" sourit-il. "Je tiens à le faire, pour en garantir la cohérence. Et j'aime ça, pour qu'elle conserve mon style. Mais ce n'est pas une grande œuvre, c'est une pièce joyeuse qu'ils doivent aimer jouer." 

Le public a retrouvé ses marques

Les spectateurs des premiers soirs, dont beaucoup de fidèles, sont repartis comblés. "C'est une pièce géniale, et ça fait plaisir, après le covid, de pouvoir se retrouver pour regarder du théâtre ensemble" lance un monsieur, ravi. "On est vraiment contents que ça recommence" ajoute un autre.

"On ne regrette jamais, on vient toujours, et il faut les soutenir" renchérit une dame. Même une Truchtersheimoise non dialectophone a largement apprécié. "Je ne parle pas l'alsacien, mais j'avais une petite feuille de traduction qui m'a aidée à comprendre" explique-t-elle. "Et l'ambiance est géniale. J'ai beaucoup aimé."

Des tartes flambées à la ferme

Autre aspect de la tradition du Théâtre de Truch', les joies culturelles sont toujours renforcées de plaisirs gustatifs. A une centaine de mètres de la grange, dans une autre cour de ferme, les spectateurs peuvent venir se sustenter, installés à de longues tablées.

"Les flammeküeche, c'est top" s'extasie une dame. "Avec un peu de bière ou de vin blanc, que du local." - "C'est génial, d'aller à la campagne, et manger de la tarte flambée à la ferme" résume un homme prêt à se régaler. "Et voir une pièce dans une grange, c'est bien autre chose que dans un théâtre municipal."

 "A Villa uf'm Lànd" est encore joué :

jeudi 29 et vendredi 30 juin, samedi 1er, jeudi 6, vendredi 7 et samedi 8 juillet à 21h, et ainsi que dimanche 2 et dimanche 9 juillet à 17h, au 8 rue de l'Eglise à Truchtersheim.

La restauration a lieu au 13 rue de l'Eglise, en semaine de 18h30 à 20h30, et les dimanches après le spectacle.