Ardennes : Prix-lès-Mézières s'incline face à Limonest en 16e de finale de Coupe de France

Publié le Mis à jour le
Écrit par Florence Morel

L'équipe de Prix-lès-Mézières s'est inclinée 0 à 1 au stade du Petit bois de Charleville, ce samedi 18 janvier, face à Limonest (Rhône). Les Ardennais sont éliminés en 16e de finale, jouant pourtant à domicile, face à leur public venu en nombre.

Le soleil perce timidement les nuages. Malgré la lumière qui a manqué à la rencontre, les visages des supporters piriziens s'assombrissent. Face à Limonest (Rhône), l'Association sportive de Prix-lès-Mézières n'a pas réussi à franchir les 16èmes de finale de coupe de France, s'inclinant 0 à 1. Pourtant, l'adversaire, également en Nationale 3, était à sa portée et la ville s'était préparée à une telle rencontre depuis le début de semaine et les tribunes étaient remplies d'Ardennais, venus en nombre soutenir leur équipe.

"On est là pour montrer qu'on est fier d'eux, de leur performance la fois dernière à Sarreguemines et qu'on est heureux d'être ardennais", lance-t-on dans la file d'attente avant le match. Devant l'entrée du stade du Petit Bois de Charleville, se tenait une foule de bonnets noirs estampillés "AS Prix-lès-Mézières", écharpes vertes et cris de supporters.

0 - 0 à l'issue de la première mi-temps

Sous les nuages et le froid, le match débute mollement, mais les tribunes elles, sont remplies. Le bord du terrain est lui aussi pris d'assaut. A la fin de la première mi-temps, le score est toujours nul, mais les pronostiqueurs éphémères placent l'équipe locale en tête. "Ce sera 1 – 0 pour Prix", lance Maxime, tout sourire. Emeline aussi est confiante, ce sera 1 à 0 pour les Verts ardennais.

Les Limonois ne l'entendent pas ainsi. Quelques minutes seulement après le début de la seconde mi-temps (54ème minute), les Rhodaniens ouvrent le score, sous les applaudissements de la centaine de supporters. Certains d'entre eux sont partis en bus à 4h30 le matin-même mais ne manquent pas de se faire entendre.
 

Le soleil fait quelques apparitions. Rien n'y fait. Les attaquants piriziens ne marquent pas. Les mines s'assombrissent. Les slogans deviennent véhéments, surtout envers l'arbitre, qui se fait copieusement insulter. Le jeu des Ardennais se veut lui aussi plus incisif. Sans succès. Le ballon ne parvient pas à rentrer dans les filets adverses.

Cette fois, le soleil semble s'imposer. Les Verts rentrent au vestiaire sous les applaudissements du public, déçu. "Il faut pas sortir face à une équipe de N3, déplore un quadragénaire, écharpe verte autour du cou. Ç'aurait été mieux contre une équipe de Ligue 1 mais bon... c'est ça le football. C'est celui qui marque en premier qui gagne !" Et de relativiser : "C'est une bonne expérience, c'est bien pour les gamins."