Coronavirus : elle invite les producteurs locaux ardennais à partager sa clientèle, le temps du confinement

La solidarité s'installe aussi dans certains supermarchés des Ardennes: Elodie Duval, Carrefour Contact Renwez, invite des producteurs locaux à venir vendre leurs produits dans ses espaces libres / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
La solidarité s'installe aussi dans certains supermarchés des Ardennes: Elodie Duval, Carrefour Contact Renwez, invite des producteurs locaux à venir vendre leurs produits dans ses espaces libres / © Daniel Samulczyk / France Télévisions

En plein confinement, une gérante de supermarché à Renwez, a eu la bonne idée d'ouvrir les portes de son magasin aux petits producteurs locaux des Ardennes. Certains de ses espaces vides vont ainsi être, à nouveau, achalandés.

Par Daniel Samulczyk

C'est un magasin qui se mérite, après quelques dizaines de kilomètres, en partant de Charleville-Mézières, en pleine campagne. Au bout de la route départementale, un supermarché, Carrefour Contact, se détache du paysage, à l'entrée du village de Renwez dans les Ardennes.

Il y a peu de clients ce lundi 30 mars au matin sur le parking de l'enseigne. Les caddies sont sur la ligne de départ, en rangs serrés, mais ce n'est pas la bousculade à l'ouverture. Pourtant, à l'intérieur, le personnel est bien occupé: il faut réapprovisionner certains rayons qui ont été, comme un peu partout en France, dévalisés par endroit. La peur de manquer du consommateur a eu raison des rayons pâtes, fromages, oeufs et bien d'autres encore.
 
Pour redonner de la couleur à leurs rayons vides, des professionnels de la distribution trouvent des idées de partages solidaires / © Elodie Duval
Pour redonner de la couleur à leurs rayons vides, des professionnels de la distribution trouvent des idées de partages solidaires / © Elodie Duval


Les stigmates de ce soudain appétit sont visibles : ce sont tous les jours, plusieurs mètres de rayons vides.
 

Fais moi une place

On ne saura jamais si c'est, de façon subliminale, la chanson de Julien Clerc "Fais moi une place" qui a donné la belle idée à Elodie Duval, la gérante du supermarché. En tous cas, de la place, elle en a. Depuis une bonne semaine, la centrale de distribution de sa marque peine à lui livrer certains produits trop demandés, et ses rayons commencent à se dégarnir.

" On a moins de frais, il manque du lait, de la  farine ! m'annonce-t-elle en arpentant les grandes allées du magasin. Le sucre, on a du mal à en avoir, les oeufs, c'est la pénurie en ce moment, et pour le beurre, on a reçu trois paquets, on ne tiendra pas jusqu'à mercredi. Il manque de tout: des pâtes, des boîtes de conserves" rajoute-t-elle en me montrant un rayon.
 

Mais Elodie a eu une petite idée: inviter de petits producteurs locaux du département à venir dans son magasin occuper un espace gratuitement. Ils pourront vendre directement leurs produits, et profiter ainsi de la clientèle du supermarché.
Ce sera eux derrière leurs étals, aucune commission ne leurs sera demandée. Sur Facebook, le message martèle ces informations depuis hier matin.

Nous, on ne veut pas revendre la marchandise de ces producteurs invités. On ne veut pas qu'ils deviennent nos fournisseurs, on souhaite juste leur dédier une zone , comme un marché couvert, un endroit où ils pourront vendre directement leurs marchandises et gérer leur caisse.
- Elodie Duval, gérante Carrefour Contact Renwez
 

Offrir toujours plus de choix, même en période de pénurie temporaire, c'est peut-être aussi en accueillant des producteurs locaux / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
Offrir toujours plus de choix, même en période de pénurie temporaire, c'est peut-être aussi en accueillant des producteurs locaux / © Daniel Samulczyk / France Télévisions


Elodie Duval en connaît un rayon pour ce qui est du commerce et du partage de compétence. C'est la boucherie familiale installée dans le village en 1973 qui lui a donné l'envie d'avoir envie. Avec ses 32 employés, dont 14 bouchers aux manettes, le supermarché est le point de ravitaillement principal du secteur de Renwez.

 
Comme ici, à Renwez, certains supermarchés font déjà l'effort de produire local, un savoir-faire et une qualité souvent reconnue par les clients fidèles. / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
Comme ici, à Renwez, certains supermarchés font déjà l'effort de produire local, un savoir-faire et une qualité souvent reconnue par les clients fidèles. / © Daniel Samulczyk / France Télévisions


Même si, en ces moments d'inquiétude, les habitudes de la clientèle changent, son magasin doit garder fière allure.
La coabitation avec quelques autres marchands locaux ne peut être que profitable dans ce sens. "Sur les 800 mètres carrés du supermarché, j'en ai plus de 100 à partager ! " me confirme-t-elle en dessinant le périmètre de l'entrée  avec sa main.

 
Si pour les grandes enseignes, le secteur alimentaire est en hausse, les ventes des producteurs indépendants sont à l'arrêt. / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
Si pour les grandes enseignes, le secteur alimentaire est en hausse, les ventes des producteurs indépendants sont à l'arrêt. / © Daniel Samulczyk / France Télévisions


" Je foncionne déjà à 48% avec Carrefour, et 52 % avec du direct. Ma boucherie, c'est que du local, et je travaille déjà avec une quinzaine de producteurs du département. On a les confitures de Douzy, la cidrerie de Warcq, les chocolats d'Aiglemont, les gaufres de Givet, les bières de la frontière belge, et bien d'autres encore" me confirme-t-elle en désignant le rayon central.  

On respectera un protocole sanitaire pour ces producteurs locaux, avec des paniers désinfectés mis à disposition, des caddies propres, on leurs fournira des gants, du gel hydroalcoolique, des masques. On prévoit un client pour 20 mètres carrés dans les allées, comme nous obligent les consignes sanitaires.
- Elodie Duval, gérante Carrefour Contact, Renwez. Ardennes

 
Les dernières recommandations contre la contamination au Covid-19, incitent les commerçants à des mesures sanitaires strictes / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
Les dernières recommandations contre la contamination au Covid-19, incitent les commerçants à des mesures sanitaires strictes / © Daniel Samulczyk / France Télévisions


Un local pour des locaux

Dans le rayon des légumes et des fruits, Cécile, une fidèle cliente venue de Sécheval, le village voisin, se réjouit de cette prochaine initiative. L'annonce est encore dans les tuyaux du web, et les producteurs ne se bousculent, (pas encore), au portillon, mais c'est une bonne idée. "Les petits producteurs, il faut les encourager ! " me lance Cécile, l'amatrice de pommes.
"Au royaume des pommes, le producteur local est roi", dans l'esprit de nombreux consommateurs à la recherche de produits vrais / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
"Au royaume des pommes, le producteur local est roi", dans l'esprit de nombreux consommateurs à la recherche de produits vrais / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
 

Moi, j'achète ici essentiellement des légumes, de la viande, des produits de première nécessité. S'il y a de l'animation à l'entrée, ce sera bien, c'est le moment de les aider.
- Cécile, cliente du supermarché de Renwez

La porte est grande ouverte aux ardennais qui peinent à vendre leurs productions locales. Un appel a été lancé vers une poissonnerie des environs, une horticultrice pourrait être intéressée, un apiculteur bourdonne d'impatience également et s'est mis sur la liste. A Monthermé, de l'autre côté de la Meuse, un supermarché de la même enseigne vient de lancer, lui aussi, cette même invitation: " Venez écouler vos stocks et profiter de notre zone de vente."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus