Dégradations au tribunal de Charleville-Mézières : un suspect placé en détention provisoire

L'homme est suspecté d'avoir incendié le tribunal de Charleville-Mézières dans la nuit du 7 au 8 septembre 2023. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire ce samedi 9 septembre. Il risque 10 ans de prison.

Un jeune homme de 22 ans, suspecté d'avoir incendié avec des cocktails Molotov l'extérieur du tribunal de Charleville-Mézières (Ardennes), dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 septembre 2023, a été placé en détention provisoire, ce samedi 9 septembre.

Interpellé et placé en garde à vue le jour même, il a été présenté à un juge d'instruction et mis en examen pour "destruction par un moyen dangereux pour les personnes", "dégradation ou détérioration de bien public" et "usage de produits stupéfiants", indique la procureure de la République de Charleville-Mézières, Magali Josse. Il encourt une peine de dix ans de prison.

Deux voitures incendiées

Outre la façade noircie par le feu, deux véhicules appartenant au ministère de la Justice ont également été incendiés. L'arrestation a été rendue possible grâce à l'aide d'un témoin qui a alerté la police peu après une heure du matin pour signaler "l'intrusion" d'individus sur le parking du tribunal, "qui tentaient d'incendier des véhicules"