Parcoursup "trop anxiogène" : des lycéens créent un site pour y voir plus clair

Une association intitulée Les Lycéens a mis en place un site Internet au nom évocateur : Pourtonsup. Son but est de rendre plus clair et "moins anxiogène" le contenu de la très décriée plate-forme Parcoursup.

Janvier 2023. Nous sommes à nouveau dans cette période de l'année où beaucoup de lycéennes et de lycéens stressent en renseignant leurs voeux dans la plate-forme Parcoursup
Une poignée de ces élèves a mis en place une parade. Le site Internet Pourtonsup, constitué par l'association Les Lycéens. Celui-ci se veut être le pendant de Parcoursup, mais sans le côté "anxiogène".  
Noélie Genonceau, scolarisée au lycée Chanzy de Charleville-Mézières (Ardennes), fait partie de cette association. Et a à coeur de faire connaître ce nouvel outil lancé pas plus tard que le lundi 16 janvier 2023.
Interrogée par France 3 Champagne-Ardenne, elle révèle que "Parcoursup est devenue une plate-forme très anxiogène pour la plupart des terminales. Pourtonsup montre toutes les différentes filières, expliquées pour et par des lycéens. Bientôt, ces filières seront mêmes expliquées en vidéos." Pour mieux capter l'attention. "C'est plus décontracté." La communication pour Pourtonsup se fait notamment sur Instagram et TikTok

Parcoursup serait anxiogène

"Toutes mes connaissances de terminale disent que c'est très anxiogène. La moindre chose qui est mal faite peut 'bouleverser' totalement leur futur, Elles se sentent très mal par rapport à la moindre mauvaise note, le moindre retard, la moindre absence non-justifiée. Dès que je vois quelqu'un qui est mal avec Parcoursup, je lui parle du site."
Noélie Genonceau ressent "énormément de bien" à participer à la promotion de Pourtonsup. "Ça aide énormément les terminales. Et je me dis qu'en les aidant, ça peut changer leur futur, en étant rassurés sur certaines filières, qu'ils ne connaissent pas forcément. Peut-être qu'ils se lanceront là-dedans."

Ça aide énormément les terminales.

Noélie Genonceau, lycéenne

Prenons un exemple : supposons qu'on veuille se renseigner sur les études de droit, qui attirent beaucoup de monde. Sur le site, il faut cliquer sur "trouver sa voie" et cliquer la catégorie correspondante.
On découvre alors la durée des études, le nombre d'admissions, les démarches à accomplir... Il est même possible de se mettre en relation avec un étudiant ou une étudiante de la filière concernée pour avoir des réponses plus précises et directes.

Une association engagée

L'association Les Lycéens participe également à la vie scolaire, en siégeant (via Noélie Genonceau) au Conseil supérieur de l'éducation (CSE). "Cette association est là parce que ce n'est pas le gouvernement qui va nous aider. Et pour donner une représentation aux lycéens." (voir le programme publié sur Instagram ci-dessous)

L'association permet également de faire remonter "énormément d'informations par visio" depuis toute la Métropole et les Outre-Mers. Les voeux sur Parcoursup doivent être saisis d'ici le jeudi 9 mars.