Cet article date de plus de 4 ans

Les syndicats policiers reçus en préfecture ce lundi

La mobilisation des policiers sur leurs conditions de travail se poursuit. Les syndicats de policiers étaient reçus dans les préfectures ce lundi.
Ce lundi après-midi, des syndicalistes policiers ont été reçus dans les préfectures départementales. C'était le cas à Charleville-Mézières où les policiers ont pu dresser la liste de leurs revendications.

"Aujourd'hui, on a une brigade moto, ils sont deux. Ce n'est pas assez pour bosser, ils ne sont pas en sécurité", détaille Thierry Montreuil le secrétaire départemental Unité SGP. Il entend bien continuer à manifester. 

"Ça fait pratiquement cinq à six ans qu'on demande lors des différentes commissions, les différentes réunions avec les chefs de service de l'effectif et des moyens. Aujourd'hui on en est au même point", ajoute-t-il.

"Ça fait plus de sept ans qu'on n'a pas eu d'arrivée massive de collègues [...] C'est compliqué pour nous, on ne remplace par un fonctionnaire par un adjoint de sécurité. Ce n'est pas possible. Au niveau des responsabilités et des droits, ce n'est pas la même chose."

À Reims, les policiers vont se rassembler mardi et mercredi devant le palais de justice. Même chose à Charleville-Mézières jeudi.

Christian Pous, du syndicat unité SGP Police Force Ouvrière sera notre invité mardi dans le 12/13.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité mouvement social économie social